Memoir '44 D-Day Landings Memoir '44 D-Day Landings

Forums

Search
Forums » Mémoire 44 - Fédération Française » Pour mémoire, du 3 au 23 juin... la vie avant et pendant la guerre.
Show: Today's Posts 
  
AuthorTopic
Hydrommel
Senior Member
FFM44 Bureau

User Pages
Posts: 947
Registered:
April 2006
  Pour mémoire, du 3 au 23 juin... la vie avant et pendant la guerre. Sat, 15 June 2013 21:37
Du 3 au 9 juin
1933

4 juin - Création du Mouvement antifasciste européen Amsterdam-Pleyel.
Mouvement pacifiste de lutte contre la guerre et le fascisme, initié par Henri Barbusse et Romain Rolland. Il tient son nom des deux villes où se déroulèrent les congrès. La cause de ce mouvement est largement supportée par le Parti Communiste Français, notamment à travers l'Internationale Communiste. Le mouvement a pour ambition de réunir les pacifistes de tous horizons.

1940

4 juin


(1) Fin de l'évacuation des forces Alliées repliées à Dunkerque.

(2) Assassinat de Lev Davidovitch Bronstein à Mexico.

5 juin - De Gaulle est nommé sous-secrétaire d'Etat à la Défense par Paul Reynaud.
Par les contre-offensives qu'il a menées, Charles de Gaulle a prouvé la pertinence de ses thèses militaires fondées sur le mouvement de troupes et la prépondérance des chars. Paul Reynaud, alors président du Conseil, s'en souvient et l'appelle à rejoindre le gouvernement restreint. Mais la guerre est déjà perdue pour la France et de Gaulle ne tolérera pas d'armistice avec les nazis et autres fascistes. Ainsi, face aux man½uvres de Laval et Pétain, il préfère traverser la Manche et poursuivre le combat à partir de l'Angleterre.

7 juin - Mort du capitaine Charles N'Tchoréré à Airaines (Somme - Picardie). Après de durs combats, sa compagnie, ne comportant plus que 15 hommes valides (10 africains et 5 européens) et sans munitions, se rend. Les hommes de la 7e division bindée (division dirigée par Erwin Rommel) séparent les noirs et les blancs et exécutent le capitaine d'une balle tirée derrière la tête. Son corps aurait ensuite été broyé sous les chenilles d'un char.
Sa carrière héroïque et sa mort tragique sont devenus les symboles de l'engagement et du courage des 80.000 soldats africains français qui combattirent pour la France et le monde libre.
Le capitaine N'Tchoréré était un militaire français originaire d'Afrique-Equatoriale française (l'actuel Gabon).

S'il n'y a pas de scénario Mémoire 44 sur ce fait précis, on trouvera dans les scénario du front un fait d'armes qui lui fait écho : 'Combats en Picardie' (9 et 10 juin 1940), par jdrommel.

1941

4 juin


(1) Création du camp de Drancy, après une rafle de 4.322 juifs de Paris, dont un millier de français.

(2) Mort de Friedrich Wilhelm Viktor Albrecht Hohenzollern (Guillaume II d'Allemagne), dernier empereur d'Allemagne de 1888 à 1918, aux Pays-Bas, en exil.
Il fut un antinazi de la première heure et condamna fermement, malgré ses convictions antisémites, les lois antijuives. Lors de la nuit de Cristal en novembre 1938, il dit : « Pour la première fois, j'ai honte d'être Allemand. ».

1942

4 juin
- Mort de Mordechai Gebirtig, poète et compositeur juif polonais de langue yiddish, assassiné par les nazis dans le ghetto de Varsovie. Il avait composé le chant des combattants des ghettos.

1943

3 juin
- De Gaulle et Giraud créent le CFLN (Comité Français de la Libération Nationale) à Alger. Il s'agit du gouvernement de la France Libre, né de la fusion de celui d'Alger et de celui de Londres. En octobre, de Gaulle parviendra à évincer Giraud qui sera nommé commandant en chef des forces françaises. En juin 1944, le CFLN prendra le nom de Gouvernement Provisoire de la République Française.

1944

3 juin
- Le CFLN prend le nom de Gouvernement provisoire de la République Française.

4 juin - Les forces Alliées entrent dans Rome.
Depuis la libération de Mussolini par le Reich, en septembre 43, l'Italie n'est plus qu'un territoire déchiré entre les troupes des Alliés et celles du Reich. Mais en juin, les Alliés parviennent à envahir Rome en repoussant la Wehrmacht. Ivanoë Bonomi, qui se trouve à la présidence du Comité de Libération Nationale, formera alors un nouveau gouvernement au Sud, remplaçant Pietro Badoglio.

7 juin - Evénements de Laclotte et tragédie de Saint-Pierre-de-Clairac
Ces deux crimes de guerre sont perpétrés par les nazis dans le Lot-et-Garonne. Les événements de Laclotte sont organisés par la Gestapo : les SS ont assailli la ville de Laclotte avant de fusiller des civils français. La tragédie de Saint-Pierre-de-Clairac est perpétrée par la même division de SS : 11 résistants sont tués et deux ensembles d'habitations incendiés.

9 juin - Tulle, ville martyr.
La même 2e division blindée SS Das Reich quadrille la ville de Tulle (Corèze) et arrête tous les hommes valides, sous prétexte de contrôle de papiers. 99 d'entre eux seront pendus et 149 envoyés au camp de Dachau (101 y perdront la vie) en représailles des attaques de maquisards. Le lendemain, la même division, qui remonte vers la Normandie où vient d'avoir lieu le débarquement des Alliés, prendra le chemin d'Oradour-sur-Glane.

1945

8 juin
- Mort de Robert Desnos, poète surréaliste français, du typhus au camp de concentration de Theresienstadt (Térézin) en Tchécoslovaquie, un mois après sa libération par les soviétiques. Il avait fait partie du réseau de Résistance AGIR (qui travaillait pour l'Intelligence Service). Il est enterré au cimetière du Montparnasse à Paris.

[Updated on: Fri, 28 June 2013 15:00]

      
Hydrommel
Senior Member
FFM44 Bureau

User Pages
Posts: 947
Registered:
April 2006
Re:Pour mémoire, du 3 au 16 juin... la vie avant et pendant la guerre. Wed, 19 June 2013 19:14
Du 10 au 16 juin
1924

10 juin - Assassinat de Giacomo Matteotti.
L'homme politique socialiste est enlevé et assassiné par un groupe de partisans fascistes. Il avait en effet dénoncé les agissements suspects du gouvernement, et avait même réclamé l'annulation des dernières élections. Le meurtre suscitera une grande indignation de l'opinion publique qui mettra en péril le gouvernement mussolinien. Les députés de l'opposition quitteront la Chambre, alors que certains partisans du fascisme rompront brusquement avec le parti. Face à la situation, le chef du gouvernement endossera toutes les responsabilités du crime et en profitera pour instaurer la dictature. C'est alors qu'il se fera appeler le « Duce ».

1932

16 juin
- Conférence de Lausanne (Suisse).
Elle dura jusqu'au 9 juillet. Il s'agit pour la France, le Royaume-Uni, l'Italie et l'Allemagne de régler les problèmes posés quant aux répartitions dont l'Allemagne est redevable, après la Première Guerre Mondiale. Finalement, cette dette ne fut remboursée qu'en 1980 par l'Allemagne de l'Ouest, dans l'attente d'une éventuelle réunification.

1934

14 juin
- Première rencontre entre Hitler et Mussolini, à Venise. Les deux dictateurs ne s'entendront pas.

1937

12 juin
- les purges staliniennes.
La campagne de purge lancée par Staline contre les prétendus trotskistes atteint le haut commandement de l'Armée Rouge. Le maréchal Mikhaïl Toukhatchevski (stratège visionnaire, partisan des opérations en profondeur mises en pratique pendant la grande guerre patriotique) ex-commissaire adjoint à la défense soviétique et huit autres officiers supérieurs sont passés au peloton d'exécution.
Entre 1936 et 1938, des millions de soviétiques seront fusillés ou envoyés dans les goulags. Ce procès, accompagné de purges massives (remplacement de 80% des cadres de toutes les administrations) aura des conséquences désastreuses lors du début de la Seconde Guerre Mondiale. Staline se prive en effet de ses meilleurs généraux.

1940

10 juin


(1) L'Italie déclare la guerre à la France.
Bien que son armée ne soit pas tout à fait prête, l'Italie profite de la faiblesse de la France pour lui déclarer la guerre (aux côtés de l'Allemagne nazie avec laquelle elle a conclu le pacte d'Acier). Elle fait de même vis-à-vis du Royaume-Uni. Toutefois, l'Italie cumulera les défaites militaires.

(2) Capitulation de la Norvège : fin de l'opération Weserübung.

14 juin - Occupation de Paris, déclarée ville ouverte.
La Wehrmacht entre dans Paris, vidé des 3/4 de ses habitants. Le 1er acte de l'occupant est d'ôter le drapeau tricolore qui flotte sur le ministère de la Marine et de dresser le drapeau à croix gammée au sommet de l'Arc de Triomphe.
La capitale sera libérée le 25 août 1944.

16 juin - Pétain président du Conseil.
A 84 ans, le vainqueur de Verdun et l'un des derniers maréchaux survivants de la Grande Guerre, est nommé Président du Conseil, après la démission de Paul Reynaud. La moitié de la France étant occupée par les Allemands, il demande aussitôt l'armistice et installe son gouvernement à Vichy. Dans le même temps, Pétain demande au Royaume-Uni de libérer la France de l'obligation de ne pas signer d'armistice seule avec l'Allemagne. Winston Churchill informe les membres du Commonwealth que si le Royaume-Uni a décidé de continuer la guerre seule, ce n'est pas par obstination mais « une décision basée sur une évaluation de la vraie force de sa position ».
Les représentants de la France à Washington permettent que les contrats d'achat de matériels de guerre signés entre la France et les Etats-Unis soient transférés au Royaume-Uni.

1942

10 juin
- Massacre de Lidice.
En représailles de l'Opération Anthropoïd (attentat réussi contre Reinhard Heydrich, le 27 mai), un détachement de la 7e division SS « Prince Eugène » cerne le village tchèque. Les 184 hommes âgés de plus de 16 ans et une partie des femmes sont fusillés. Les autres femmes sont déportées à Ravensbrück. Le sort des 105 enfants du village est différent.
Une dizaine possédant les critères physiques de la « race aryenne » suivant les théories nazies sont placés dans des familles allemandes (Lebensborn).
Les autres sont déportés à Lodz, puis envoyés au camp d'extermination de Chelmno où ils périrent dans les camions à gaz. Seuls 17 enfants ont survécu.
Les nazis firent en sorte d'éliminer toute trace de l'existence même du village qui fut incendié, nivelé à la dynamite, pierres enlevées, étang comblé, route et rivières détournées. Même le cimetière fut vidé de ses morts.
Le village a servi de bouc émissaire : les liens réels entre le village et les auteurs de l'attentat n'ont jamais pu être démontrés.

12 juin - Anne Frank reçoit un cahier à carreaux.
Pour son 13e anniversaire, elle reçoit un petit cahier à carreaux rouges et blancs. Issue d'une famille juive allemande, elle vit cachée avec les siens à Amsterdam. De 1942 à leur arrestation par les nazis en 1944, elle écrira son journal. Elle mourra en 1945 au camp de Bergen-Belsen. Son père, survivant d'Auschwitz, publiera le journal en 1947.

16 juin - le premier convoi pour l'invasion de la Sicile quitte les Etats-Unis.

1944

10 juin
- Massacre d'Oradour-sur-Glane. Un détachement de la division SS Das Reich remonte vers le front qui a été ouvert 4 jours plus tôt par le débarquement en Normandie. En Haute-Vienne ils traversent Oradour-sur-Glane. Des soldats enferment dans l'église la population, hommes, femmes, enfants et l'incendient. Plus de 640 habitants sont brûlés vifs, ceux qui tentent de fuir sont abattus.
Ce massacre donna lieu à plusieurs procès dont un, retentissant, au tribunal militaire de Bordeaux, en 1953. En effet, plusieurs alsaciens Malgré-Nous faisaient parti du détachement et sont condamnés. Les protestations sont alors vives en Alsace qui refuse le jugement massivement. Les Malgré-Nous sont finalement graciés, ce qui conduit à une véritable révolte dans le Limousin.
Ce n'est que de nombreuses années plus tard que des personnalités publiques alsaciennes viendront commémorer l'événement sur place, pour preuve de la réconciliation avec les limousins.
Ce déchirement national est d'autant plus regrettable qu'il faut aussi se souvenir que beaucoup d'alsaciens avaient dû fuir au début de la guerre. Ils avaient trouvé un asile fraternel dans tout le Centre-Ouest et le Sud-Ouest de la France. En particulier, Périgueux a été le siège temporaire de la mairie de Strasbourg (120.000 habitants de la ville ayant été évacués le 2 septembre 1939 en prévision de l'assaut du Reich sur la France).

13 juin - Hitler lance les V1 sur Londres.
Les premiers Vergeltungswaffe-1 (armes de représailles-1) partent des rampes de lancement de Calais en direction de Londres. Hitler, après le débarquement allié en Normandie, veut porter un coup décisif au moral des britanniques. La Royal Air Force démontrera que les V-1 peuvent être abattus en vol ou déviés de leur trajectoire. En trois mois, ces bombes volantes feront 6.000 victimes. Les savants allemands qui ont mis au point ces fusées participeront, après guerre, à la conquête de l'espace.

16 juin

(1) Sa majesté le Roi du Royaume-Uni George VI (le roi bègue du film « Le Discours d'un Roi ») visite les troupes alliées en Normandie.

(2) Marc Léopold Benjamin Bloch, historien français, combattant de la Grande Guerre et résistant, arrêté à Lyon le 8 mars par la Gestapo, torturé, meurt le 16 juin fusillé par la Milice avec 32 résistants.
      
Hydrommel
Senior Member
FFM44 Bureau

User Pages
Posts: 947
Registered:
April 2006
Re:Pour mémoire, du 17 au 23 juin... la vie avant et pendant la guerre. Fri, 28 June 2013 15:31
Du 17 au 23 juin
1935

18 juin - Traité naval Germano-Britannique.
Signé entre Joachim von Ribbentrop et les britanniques. Le diplomate allemand, par un coup de bluff, permit à la flotte allemande d'atteindre 35% du tonnage de la Royal Navy en navires de surface. Cet accord avec le IIIe Reich, sans consultation extérieure, déroge aux conventions du Traité de Versailles et de la conférence de Stresa tenue quelques semaines auparavant.

1936

18 juin


(1) Purges staliniennes : les procès de Moscou commencent.

(2) L'écrivain russe Maxime Gorki, membre de la nomenklatura, décède de façon mystérieuse. Il est considéré comme un des fondateurs du réalisme socialiste.

1937

19 juin
- Bilbao (pays basque espagnol) tombe aux mains des franquistes.

1940

17 juin


(1) Après l'effondrement français devant l'offensive allemande, le maréchal Pétain demande l'armistice à l'Allemagne, puis, quelques heures plus tard, à l'Italie.

(2) Jean Moulin tente de se trancher la gorge.
Arrêté pour s'être opposé à l'occupant, Jean Moulin est battu et emprisonné. Il refuse catégoriquement de signer un document accusant injustement de meurtre des tirailleurs sénégalais de l'armée française. Face à la pression allemande, il préfère se trancher la gorge à l'aide d'un débris de verre plutôt que de leur céder quoique ce soit et ainsi se déshonorer. Tout de suite après avoir commis cet acte suicidaire, il est soigné et libéré.

(3) Charles Tillon (PCF) diffuse à Bordeaux (tract) un appel du 17 juin contre le fascisme hitlérien.

(4) Destruction du Royal Mail Ship Lancastria à Saint-Nazaire.
Paquebot effectuant des liaisons transatlantiques, il est réquisitionné (opération Ariel) pour évacuer des réfugiés civils et des soldats britanniques. Bombardé à Saint-Nazaire par l'aviation allemande, une bombe tombe dans la cheminée du navire qui coule en 24 minutes, faisant probablement plus de 4.000 victimes, en grande majorité britanniques (les documents militaires sont encore secrets jusqu'en 2040). C'est un des naufrages les plus meurtriers de l'histoire, évoqué dans l'album Abysse (2007) du groupe Tri Yann.

18 juin - des studios de la BBC, le général de Gaulle lance l'appel à la résistance. Il sera condamné à mort par contumace le 2 août pour graves préjudices à la France.

22 juin - Armistice franco-allemand. Goebbles a choisi pour cette cérémonie le wagon-salon et Rethondes, où fut signé l'armistice de la fin de la Ière Guerre Mondiale, le 11 novembre 1918. Il cherchait ainsi à effacer cette humiliation. La France est divisée entre une zone occupée et une zone libre. Elle doit, en outre, payer 400 millions par jour pour l'entretien des troupes d'occupation.

1941

18 juin
- Signature d'un pacte de non-agression entre la Turquie et le IIIe Reich.

22 juin - Mussolini lance la guerre contre l'URSS.
Malgré ses précédentes déroutes militaires, Benito Mussolini prend l'initiative d'envoyer ses troupes combattre en URSS ou il espère enfin être victorieux. Mais le résultat de cette intervention s'avère une fois de plus désastreux. Mussolini perd de plus en plus l'estime de Hitler et de la population italienne.

1942

22 juin


(1) Institution et annonce par Pierre Laval de la Relève, consistant à libérer un prisonnier de guerre pour trois départs en Allemagne de travailleurs libres.

(2) Mort à Dachau d'August Froehlich, prêtre allemand adversaire du national-socialisme et défenseur de la dignité des ouvriers polonais, torturé et incarcéré par les nazis.

1943

21 juin
- Jean Moulin alias Max, est arrêté. Le chef de la Gestapo de Lyon, Klaus Barbie, commence à l'interroger. Il sera ensuite transféré à Paris.

1944

20 juin
- Mort de Jean Zay. Conseiller général puis député du Loiret, sous-secrétaire d'Etat à la Présidence du Conseil et Ministre de l'Education Nationale et des Beaux-Arts.
Au début de la IIe Guerre Mondiale, il démissionne et rejoint l'armée. Le 24 juin 1940 il part pour Casablanca (Maroc) pour demander l'asile au gouvernement britannique. Assigné à résidence, il finit par être arrêté pour désertion devant l'ennemi, et interné à la prison militaire de Clermont-Ferrand. Le gouvernement de Vichy réclame la condamnation à mort de Jean Zay comme juif, franc-maçon, anti-munichois, anti-hitlérien et ministre du Front Populaire. Condamné à la déportation à vie, le 20 juin 1944 trois miliciens viennent le chercher à la prison avec un ordre de transfert et l'assassinent (probablement sur ordre de Vichy) dans un bois et jettent sa dépouille.
Pierre Mendès-France, qui avait été arrêté avec lui, a pu s'échapper le 21 juin 1941 et rejoindre les Forces aériennes françaises à Londres, avant d'intégrer, en 1943, le gouvernement du général de Gaulle.
      
    
Previous Topic:Proposition système de comptage des points
Next Topic:Pour mémoire, du 3 au 23 juin... la guerre
Goto Forum: