Memoire 44 - Jour J Memoire 44 - Jour J

Forums

Recherche
Forums » Memoir '44 Online - Français » la bataille dont on est fier
Montrer: Messages du jour 
  
AuteurSujet
planner
Senior Member
Victoire totale

Pages Perso
Messages: 419
Enregistré(e) en :
November 2007
la bataille dont on est fier Tue, 01 March 2011 22:57
il y a des batailles dont on est fier de les remporter .

pour moi, ce fut Arnhem Bridge (et sa décoration) contre un major du Michigan.

Simplement en gérant bien mes cartes, en les jouant à bon escient et en sauvant mes troupes décimées pour tenir un tour de plus que l'adversaire ....( de plus le tirage des dès n'était pas des plus fameux) je pus gagner 2 fois : du côte alliés : 5-3 et du côté allemand : 5-4

une seule carte spéciale jouée : tir de barrage
par contre faire sortir rapidement les panzers se trouvant du côté droit a été une clés de la victoire

et pour vous ?

[Mis à jour le: Wed, 02 March 2011 12:49]

      
Augagneur
Senior Member
Michael Wittmann

Pages Perso
Messages: 428
Enregistré(e) en :
March 2010
Re:la bataille dont on est fier Wed, 02 March 2011 09:31
Salut à toi valeureux soldat Planner,

je n'ai toujours pas la décoration de victoire de Arhnem (c'est pas faute d'avoir essayer,et bravo à toi) mais j'ai acquis celle d'Omaha Beach avec il est vrai un peu de chance au dés mais avec seulement la carte tactique d'infiltration qui m'a permise de percer une brèche avec mes Rangers sur le flanc droit, de supprimer l'unité d'artillerie en passant et d'ouvrir un boulevard pour les dernières figurines seules dans leurs unités rescapées afin de prendre possession des villages de Vierville.
Il est clair que j'en suis fier puisque je disais jusqu'alors qu'on ne pouvait gagner cette map qu'avec beaucoup de cartes tactique, et finalement ce ne fut pas le cas.
Pourtant j'avais un adversaire qui ne faisais pas de pitié.

Ton sujet est intéréssant pour tous ceux qui veulent y mettre leurs exploits en gagnant des scénaris déséquilibrés ou en retournant des situations désespérées.
Joueurs aguerris et intéréssés, à vous de nous conter vos exploits.



[Mis à jour le: Mon, 28 March 2011 09:53]

      
EMI44
Senior Member
Colonel

Pages Perso
Messages: 691
Enregistré(e) en :
October 2009
Re:la bataille dont on est fier Wed, 02 March 2011 14:17
Bonjour,
voila 3 jours que j'essayais de gagner arhnem coté axe, et j'y suis parvenu hier... au terme d'un combat vraiment épique.. beaucoup de satisfaction et de plaisir de jeu

Des conseils pour gagner arhnem coté axe:
- séparer ces troupes, car une attaque aérienne américaine est souvent fatale
- tout faire pour liquider les batteries d'artillerie. Une fois fais, attendre patiemment les bonnes combos de cartes pour aller chercher l'infanterie. Les épuiser a distance avec l'artillerie et la portée de tir des tanks
- avancer son artillerie d'une case, en foret, pour pouvoir atteindre les batteries d'artillerie adverses
- avancer ses panzers au milieu du pont et tenter de détruire l'artillerie, en attendant un assaut de blindé
- jouer le tir de barrage sur l'artillerie adverse.
- protéger ses troupes sur le flanc droit en les cachant en foret
- faire un assaut général avec les 3 troupes du flanc gauche avec une succession de cartes du type, assaut d'infanterie, 3 à gauche, ordre du QG, fusillade.
- battre en retraite les unités affaiblies (hors de portée de l'artillerie adverse)

Si l'américain perd ses artilleries, en jouant prudent (a portée prudente et protection des troupes affaiblies), la victoire de l'axe n'est pas loin...

Maintenant je m'attaque à Omaha, mais la c'est le vrai tir aux pigeons... je pense que la clé est la destruction rapide d'une artillerie de l'axe et profiter de la brèche ouverte.
      
Albanrey
Senior Member
Spécialiste Commando - Infanterie

Pages Perso
Messages: 608
Enregistré(e) en :
February 2006
Re:la bataille dont on est fier Wed, 02 March 2011 16:36
Je trouve l'idée de ce topic vraiment intéressante. Les vétérans comme les recrus en auront sûrement de belles à nous raconter. Ces finishs héroïques, à la fourchette à escargot, la bave aux lèvres, lorsqu'avec un dernier soldat, on retourne in extremis une situation désespérée. Bref ! J'espère que nous viendrons nombreux raconter nos exploits.

Pour ma part, Omaha côté allié 6-4 et Arnhem côté axe 5-3, sont les batailles dont je suis le plus fier. Gagnées les même jour, le 14 février 2011, l'une à la suite de l'autre. Je n'étais à l'époque que sous-lieutenant et j'étais dans un bon jour.

Arnhem. Les conseils d'EMI44, sont pertinents. Comme lui, j'ai essayé de désunir les troupes d'élite au plus vite pour limiter la portée meurtrière d'une frappe aérienne, mais aussi pour essayer d'engager au moins une infanterie élite et un blindé élite dans la bataille. Pas évident de débloquer beaucoup plus, à moins d'avoir une somme énorme de cartes à flanc droit, auquel cas, mieux vaut ne pas négliger ses 2 unités allemandes côté allié. Grâce à elles, j'ai pu éliminer 2 unités d'infanterie retranchées.
Autre truc, éviter la file indienne sur le pont, car chaque retraite se solde par une perte pour l'unité dans l'impossibilité de reculer.
D'accord avec EMI44. Si on a les cartes, il faut y aller par la gauche. 3 unités quand même, sur un flanc un peu plus faible de l'adversaire.
J'ajouterai aussi une observation. Dans ce scénar, les chars ne sont pas à la fête. Un seul dé contre des positions retranchées, avec des retraites inefficaces. Mieux vaut ne pas les engager trop tôt, et en tout cas pas au contact, sauf assaut de blindés, mais plutôt sur des unités entamées pour finir le travail, car sur le pont, contre une carte "toutes au centre" avec l'infanterie alliée déplacée dans le village vide au début du scénar, ça peut vite tourner au carnage. Ce pont est terrible, le temps de le traverser, on pert régulièrement des unités entières sans pouvoir les faire combattre.
Enfin pour le tir de barrage, je trouve que c'est une carte parfaite à ne pas utiliser trop tôt. Idéale pour décrocher l'ultime médaille contre le soldat isolé planqué dans la forêt et qui croyait en avoir fini avec la boue, le sang et les tripes.

Omaha. Je la trouve moins difficile qu'Arnhem. Les alliés ont leur chance. Là aussi, les blindés ne sont pas en terrain favorable. On peut s'en servir pour écraser les barbelés sous les chenilles et ouvrir un passage centre gauche, puis pour foncer et prendre à revers le centre droit de l'adversaire avant de foncer sur une des médailles objectif. Là aussi très pratique pour finir le scénar quand c'est très chaud. Sinon, ce sont les GI's qui doivent s'appuyer le boulot et faut pas avoir peur d'y aller. C'est le genre de scénar où les prudents agonisent très vite dans l'eau salée, pilonés et canardés pendant qu'ils tétanisent dans les barbelés. En cela, je trouve que c'est moins technique qu'Arnhem. Faut foncer, avoir les cartes, les dés et ne pas s'engager si on n'a pas une série de cartes sur une section du champ de bataille, sinon, on se retrouve planté au milieu de la plage et c'est très moche.

Voilà. J'aimerais que ceux qui ont gagné des scénars type Libération de Paris ou Pointe du Hoc côté Axe, nous fassent profiter de leurs lumières. Pas évident de les gagner celles là.

      
planner
Senior Member
Victoire totale

Pages Perso
Messages: 419
Enregistré(e) en :
November 2007
Re:la bataille dont on est fier Wed, 23 March 2011 22:24
enfin j'ai gagné Omaha 6/4 côté axe et 6/3 du côté alliés, de plus le taux de réussite des dès a été kif kif 37% et 40%
attaque par les flancs pour liquider l'artillerie (dur dur) et mes chars à distance au centre pour attendrir la défense centrale
une petite erreur tactique de sa part (il a quitté un bunker pour se mettre face à mes fantassins, tout cela pour gagner un dé, je ne vois pas trop l'intérêt de tirer à 3 dès contre une troupe de 4 bonhommes, je suis certain de pouvoir retirer ensuite !
Very Happy

et la cerise sur le gâteau, comme j'ai passé mes dernières vacances d'été à Colleville, je pouvais "visionner" le terrain de manière plus réelle

[Mis à jour le: Wed, 23 March 2011 22:26]

      
Hawkmoon von Köln
Senior Member
Tenente Colonello

Pages Perso
Messages: 3165
Enregistré(e) en :
February 2006
Re:la bataille dont on est fier Wed, 23 March 2011 22:27
Moi c'est Omaha contre Brummbär himself...
6/0 avec les Allemands et 6/5 avec les Alliés...
Ca m'a valu une tripotée de médailles ce jour-là !
      
planner
Senior Member
Victoire totale

Pages Perso
Messages: 419
Enregistré(e) en :
November 2007
Re:la bataille dont on est fier Wed, 23 March 2011 22:51
il te manque encore Arnhem
      
planner
Senior Member
Victoire totale

Pages Perso
Messages: 419
Enregistré(e) en :
November 2007
Re:la bataille dont on est fier Mon, 20 June 2011 20:52
riviere makanau en 9 minutes !!!
d'abord avec les Japs, je gagne 5-4 et ensuite la partie retour en 9 minutes

il monte au front avec quelques unités, je sors la belle carte la 3 fois 2 dans chaque section ! et ensuite je joue le tir d'artillerie et pour finir avec les 3 unités au centre .... la partie était finie !!!!!!
      
Garibaldi
Senior Member
Bureau FFM44

Pages Perso
Messages: 571
Enregistré(e) en :
July 2005
Re:la bataille dont on est fier Tue, 21 June 2011 09:09
perso c'est un simple aller contre Titanos 6-5 avec les alliés sur Omaha !!! une partie tendue comme un "string" Very Happy
      
tinsoldier
Senior Member
Membre FFM44

Pages Perso
Messages: 458
Enregistré(e) en :
December 2010
Re:la bataille dont on est fier Tue, 21 June 2011 12:07
Quote:

J'aimerais que ceux qui ont gagné des scénars type Libération de Paris ou Pointe du Hoc côté Axe, nous fassent profiter de leurs lumières. Pas évident de les gagner celles là.



Perdu Pointe du Hoc 4/0 hier soir contre un de mes garçons. On joue un mini campagne Débarquement US (Ste Mère Eglise, Pointe du Hoc, Utah, Omaha, Carentan Causeway, Carentan).

A la réflexion, voici mes conseils

Option prudente:

- rappatrier l'aile droite au centre,
- résister à la tentation de tirer avec l'artillerie quand on a une carte à gauche, mais au contraire l'avancer vers le centre pour couvrir les unités. Au départ, elle n'a qu'un dé pour tirer sur les américains et c'est assez inefficace. L'idéal c'est de l'amener sur les pointillés, mais il faut 3 tours, à moins d'avoir la carte Tir d'artillerie,
- mettre un unité dans la case de forêt la plus au centre (j'ai été achevé par une infiltration dans cette case)

Option agressive:

- tout le monde sur les falaises, et on repousse les américains avant même qu'ils aient mis le pied sur la plage ! Assez ambitieux avec 4 cartes contre 6 !!!
      
iviv
Member
Lieutenant-colonel

Pages Perso
Messages: 32
Enregistré(e) en :
September 2007
Re:la bataille dont on est fier Sun, 26 June 2011 02:39
Arnhem gagnée aller-retour 5-1 côté Alliés et 5-4, côté Axe.

Voici comment je m'y suis pris pour vaincre côté Axe:

Au centre :

--- au premier tour, comme je l'ai vu recommandé par EM144, j'ai avancé l'artillerie dans la forêt. Je m'en suis ensuite servi pour attaquer en force les troupes qui se trouvaient dans les villes à proximité du pont. Ce fut désastreux pour mon adversaire.

--- j'ai avancé les deux Panzers du centre face aux deux villes à proximité du pont. Avec l'artillerie, ils ont dégagé les deux villes (une unité détruite et une en déroute avec une seule figurine).

Dès que les cartes l'ont permis, j'ai envoyé sur le pont un Panzer qui ne pouvait plus être attaqué que par l'artillerie. Quant aux 3 unités de la section gauche (côté Axe), elles se sont mises à pourchasser l'unité éclopée Alliée réfugiée dans la ville droite (Alliés) de cette section. Ce fut ma dernière prise d'ailleurs.

La première unité de Panzer fut détruite mais après avoir infligé des pertes à l'artillerie. L'autre unité Panzer a suivi et a détruit toute l'artillerie Alliée.

J'approchais ce scénario avec fébrilité après avoir lu tout ce qui avait été dit ici. Tout ce qu'on a dit est juste. Je veux ajouter que la puissance des blindés peut faire basculer l'issue de cette bataille. Le dégagement des villes par les blindés qui tirent à distance permet de franchir le pont.

Je n'ai pas su cependant sortir les blindés de la section droite (Axe). Je n'ai pas eu de carte.

En somme, dégager le centre pour pouvoir franchir le pont et attaquer à gauche. Ce fut ma façon de vaincre au pont d'Arnhem.
      
Ltjerzyzawacki
Junior Member
Victoire totale

Messages: 6
Enregistré(e) en :
May 2011
Re:la bataille dont on est fier Sun, 26 June 2011 17:53
Pour ma part, il s'agit de l'Opération Cobra, gagnée avec l'axe 5-0 contre un aspirant de Montpellier. Mon unité de blindés d'élites ont détruits lors de cette bataille 3 unités d'infantrie ennemie en perdant 3 des 4 figurines de l'unité...
      
silenttimo
Senior Member
Infanterie intouchable

Pages Perso
Messages: 1164
Enregistré(e) en :
August 2005
Re:la bataille dont on est fier Wed, 06 July 2011 13:18
Eh bien moi, sur 3 parties, je suis assez fier de ma toute première, celle-ci qui m'a permis de glaner ma première victoire (haut la main) et mes 5 médailles d'un coup.

Le joueur (un américain je pense) n'a pas lu le guide de Praxeo, et il a voulu être trop gourmand : il fonce avec ses blindés (5 unités) sur ma colonne dès le départ (dans les 2 premiers tours), élimine rapidement les deux unités les plus avancées, mais il s'est évidemment pris un gros retour de bâton !

J'ai eu un peu de chance (quoique...) et les stats étaient plutôt en ma faveur, mais avec davantage de dés lancés.

Dont acte : "Trop gourmand se casse les dents !".
      
sergent-hartman
Member
Lieutenant-colonel

Pages Perso
Messages: 32
Enregistré(e) en :
October 2010
Re:la bataille dont on est fier Thu, 07 July 2011 01:44
Celle d'aujourd 'hui est la plus belle pour moi.
Sur le scénario Rzhev où j'ai gagner cette magnifique décoration

Michael Wittmann
Gagner la bataille en emportant trois médailles avec une unité de chars en une seule attaque

      
iviv
Member
Lieutenant-colonel

Pages Perso
Messages: 32
Enregistré(e) en :
September 2007
Re:la bataille dont on est fier Thu, 07 July 2011 03:05
sergent-hartman écrit le Wed, 06 July 2011 19:44

Celle d'aujourd 'hui est la plus belle pour moi.
Sur le scénario Rzhev




Pour un nouveau, quel est le nom de ce scénario?

(le lendemain: J'ai pensé que c'était une abréviation... J'ai trouvé...)

[Mis à jour le: Thu, 07 July 2011 14:49]

      
sbchurchill
Senior Member
Colonel

Pages Perso
Messages: 530
Enregistré(e) en :
March 2011
Re:la bataille dont on est fier Thu, 07 July 2011 10:00
sergent-hartman écrit le Thu, 07 July 2011 01:44

Celle d'aujourd 'hui est la plus belle pour moi.
Sur le scénario Rzhev où j'ai gagner cette magnifique décoration

Michael Wittmann
Gagner la bataille en emportant trois médailles avec une unité de chars en une seule attaque




Félicitation, cher ami, pour cette superbe décoration !
      
sergent-hartman
Member
Lieutenant-colonel

Pages Perso
Messages: 32
Enregistré(e) en :
October 2010
Re:la bataille dont on est fier Thu, 07 July 2011 10:02
Le scénario était RZHEV mais je ne pense pas que se soit le scénario adpaté pour gaggner cette décoration.
      
sbchurchill
Senior Member
Colonel

Pages Perso
Messages: 530
Enregistré(e) en :
March 2011
Re:la bataille dont on est fier Thu, 07 July 2011 10:15
J'aimerais déjà comprendre comment fonctionne ces nouvelles décoration de pilote de char et autres. J'ai posté à ce sujet d'ailleurs.
      
silenttimo
Senior Member
Infanterie intouchable

Pages Perso
Messages: 1164
Enregistré(e) en :
August 2005
Re:la bataille dont on est fier Mon, 25 July 2011 16:51
Sur les 3 derniers jours, quelques batailles livrées contre des joueurs bien classés (3 joueurs du top 100, dont l'un figure dans les 50) avec victoire au match aller ET retour (aux portes de Moscou, Panzers vs Grants, et Sword beach).

Du coup, je m'approche de la 150e place.

Et puis aussi, victoire aux 2 matchs sur Ponyri que je ne connaissais pas du tout.

Et puis acquisition de la médailles "victoire totale" avec les résistants (Mont Mouchet), et une victoire sur le fil à Bir Hakeim contre un "player456xyz" anglais qui cherchait les points, je pense (il m'a filé les alliés et est parti dès sa défaite acquise !!).

Je tairai pudiquement mes défaites aux matchs aller ET retour sur les "villages jumeaux" et à Montélimar... Sad
      
Naquunoeil
Junior Member
Major

Pages Perso
Messages: 21
Enregistré(e) en :
July 2005
Re:la bataille dont on est fier Mon, 25 July 2011 23:09

Voilà. J'aimerais que ceux qui ont gagné des scénars type Libération de Paris ou Pointe du Hoc côté Axe, nous fassent profiter de leurs lumières. Pas évident de les gagner celles là.

[/quote]

une victoire avec l'axe 4-2 à la pointe du hoc

mon idée de base c'est que l'aile droite de l'axe ne peut être sauvée donc en début de partie, je joue les cartes correspondant à ce côté pour permettre un repli des troupes vers le centre et faire tourner les cartes.
En réalisation une troupe perdue dans l'esquive mais mon valeureux adversaire tente le tout pour le tout sur ce flanc. Il semble avoir beaucoup de carte de ce côté.
Un peu de chance pour moi avec une carte attaque aérienne qui prend les rangers au centre encore les pieds dans l'eau.
Ensuite des cartes qui permettent de temporiser au centre et tirer à chaque fois que possible sur les unités dans l'eau pour maximiser les chances de perte ennemie.
enfin une contre attaque par la gauche sur la plage pour achever la dernière unité nécessaire à la victoire.

Il faut quand même une bonne dose de chance au dé ce qui fut mon cas.
Dans la partie retour en tant que rangers dès le premier tour un tir d'artillerie réduit à néant l'artillerie de l'Axe... Mon adversaire a beau eu faire vaillamment tout son possible c'est un bel handicape qu'il avait pour démarrer. A sa place je n'aurai sans doute pas fait mieux
      
silenttimo
Senior Member
Infanterie intouchable

Pages Perso
Messages: 1164
Enregistré(e) en :
August 2005
Re:la bataille dont on est fier Wed, 27 July 2011 11:47
Mon adversaire me pardonnera (j'espère ; mais qu'il n'oublie pas qu'il a été promu major après un combat gagné contre moi) un petit excès de fierté.

"Hachoir à viande", hier, je gagne 7/3 avec l'allié.
Paradoxalement, le match retour a été un peu plus difficile (7/5).

La clé de ma victoire réside dans le tout premier tour.
Carte infiltration, j'infiltre sur chaque flanc une unité du génie qui file subrepticement vers les blockhaus tenus par les artilleries.
Deux fortes explosions se font entendre à chaque extrémité du champ de bataille : les deux artillerie sont anéanties dès le 1er tour !! (au moins 2 grenades pour 4 dés).

Mon coup était peut-être osé, mais la chance a clairement aidé.

Puis, dans la revanche du match retour sur un autre scénario, "Evasion à Klin" que je ne connaissais pas, je crois que mon adversaire a eu très peur d'une victoire de ma part (avec les russes), qui aurais pu arriver sans deux couacs :
1) une infiltration dès le 2nd tour (après un bombardement pas mal au 1er tour), je file vers l'usine contigüe à l'une des 2 unités d'artillerie affaiblie, et pour une raison obscure, l'IA ne me laisse pas attaquer (clairement, mon curseur n'était pas sur la zone de validation ; peut-être ai-je cliqué deux fois sur l'unité, passant son tour de combat ?).
2) une activation inutile de blindés : j'avais oublié la règle de blitz et je n'ai pas été en mesure de tirer (j'étais à 4 cases de ma cible !!).
Mais je suis fier de ce combat perdu 5/6, car au dernier tour, l'allemand joue son va-tout, et si cela ne passe pas, je peux jouer le mien (j'ai au moins deux unités d'infanterie allemandes à une figurine que je peux attaquer à 1 dé après mouvement d'une case ; je pense que mon adversaire était tendu, car je l'étais : la victoire était très proche pour tous les deux !!).

Toujours est-il que ces bons résultats me font entrer dans le top 100. Smile
Mais je ne suis pas encore capitaine. Confused
(et aucune médaille supplémentaire)
      
1CC Stan
Senior Member
Eclaireur du Jour-J - Argent

Pages Perso
Messages: 4371
Enregistré(e) en :
May 2004
Re:la bataille dont on est fier Wed, 27 July 2011 13:39
Salut Soldats,

Voici une belle et bonne bataille, une man½uvre réglementaire effectuée selon l'art de la guerre...

http://i49.servimg.com/u/f49/11/99/19/64/gallab11.jpg

Lors de l'aller, mon adversaire lance ses blindés de manière assez décousue au contact de mes infanteries retranchées, sans doute déstabilisé par des tirs d'artillerie qui érodent ses chars lentement mais surement. Pas non plus de cohérence de secteur avec des attaques une fois à droite, une fois à gauche.

Lors du retour, une attaque aérienne d'entrée de jeu détruit complètement son artillerie et réduit à deux figurines une infanterie sur mon flanc droit avant de la forcer à reculer, initiant aussi un recul long de la seconde infanterie. Ensuite tout c'est joué sur mon flanc gauche avec mes chars tirant depuis les collines et une artillerie pilonnant l'ennemi. Dès que les ordres nécessaires sont arrivés, il ne restaient plus qu'à lancer l'assaut blindé appuyé par l'artillerie.

[Mis à jour le: Wed, 27 July 2011 13:48]

      
silenttimo
Senior Member
Infanterie intouchable

Pages Perso
Messages: 1164
Enregistré(e) en :
August 2005
Re:la bataille dont on est fier Thu, 28 July 2011 13:53
Moi, hier, bonne petite série qui s'achève à Montélimar, avec l'axe (malgré une tentative audacieuse qui échoue de peu).

Une série de 15 "bons résultats" (pouce levé, i.e. au-dessus de la moyenne) dont 13 victoires, 7 victoires étant d'affilée (dommage, "évasion à Klin" perdue sur le fil 5/6 après 2 petites erreurs de ma part m'aurait fait 11 victoires d'affilée).

Je suis assez content du "Arracourt" gagné 6/2 (avec l'axe) - 6/0 (avec l'allié) contre un lieutenant qui avait déjà 29 engagements derrière lui.

Ma série de 15 bons résultats d'affilée s'est faite contre 8 adversaires (2 majors, 3 capitaines, 3 seconds lieutenants ; curieusement, aucun premier lieutenant, et volontairement, aucun aspirant).

J'ai quelques défis personnels avant d'attaquer "Omaha beach - 1ère vague d'assaut" et "barricades rouges" :

- initier et gagner sur "Pegasus bridge" ;
- enfin gagner "Ste Mère l'Eglise", "Villages jumeaux" avec chacun des 2 camps, puis "St Vith", "trouée de Saverne" et "Rhzev" avec les alliés ;
- jouer "Gallabat et Metemma", "Rivière Matanikau", "libération de Paris", "Juno beach", "Suomussalmi", "Bataille de Varsovie", "débarquement à Guam", "repli sur Lisyanka", "passe d'Halfaya" (et gagner, si possible).

Et tant qu'à faire, glaner 2-3 autres médailles (spécialistes commando - infanterie, historien, pilote allié me paraissant les plus facile, à priori, à récupérer dans un premier temps) et rester dans le top 100.

Rien d'impossible, donc ! Very Happy
      
silenttimo
Senior Member
Infanterie intouchable

Pages Perso
Messages: 1164
Enregistré(e) en :
August 2005
Re:la bataille dont on est fier Thu, 28 July 2011 15:19
Tiens, en zyeutant le palmarès de l'un de mes adversaires (un seul scénario, je lui avais proposé de prendre le camp le plus difficile, c'est à dire les alliés-Russes sur "aux portes de Moscou"), je suis assez fier d'avoir gagné ce scénario 7/6 compte tenu de l'expérience limite monomaniaque dudit joueur.

Pour la curiosité, son livret de service qui prouve qu'il est plus que passionné par ce scénario (à vrai dire, je le trouve extrêmement intéressant aussi, mais de là à le jouer sans arrêt...).

(EDIT : d'ailleurs, s'il avait joué et gagné "Arnhem" ou "Omaha" depuis un moment, il serait peut-être major, et non 1er lieutenant, avec 435 engagements à son actif !!).

[Mis à jour le: Thu, 28 July 2011 15:21]

      
silenttimo
Senior Member
Infanterie intouchable

Pages Perso
Messages: 1164
Enregistré(e) en :
August 2005
Re:la bataille dont on est fier Wed, 03 August 2011 10:49
silenttimo

J'ai quelques défis personnels avant d'attaquer "Omaha beach - 1ère vague d'assaut" et "barricades rouges" :

- jouer "libération de Paris" (et gagner, si possible).

Et tant qu'à faire, glaner 2-3 autres médailles (spécialistes commando - infanterie, historien, pilote allié me paraissant les plus facile, à priori, à récupérer dans un premier temps) et rester dans le top 100.


Premiers objectifs réussis :

- j'ai joué "barricades rouges" (gagné avec l'axe, perdu sur le fil avec l'allié : dernier tour, l'axe a besoin de 2 médailles, nous sommes à 8/8, attaque à 3 dés par de l'infanterie vs de l'infanterie retranchée dans l'usine -> il tire 3 fantassins, 1 médaille, et prend le terrain -> je perds les 2 médailles de l'usine et il les gagne... / au tour suivant, j'avais tir d'artillerie, et il avait 2 unités à 1 figurine à 5-6 cases de portée, une infanterie et un blindé, ainsi que des unités à très courte portée 1-2 cases dans les "lieux" à médaille ; snif !, je perds donc 10/6 là où je pouvais gagner 10/8) ;

- joué et gagné avec les 2 camps "libération de Paris" : scénario très difficile pour l'axe si l'allié a un bon nombre de cartes sur son flanc gauche) ;

- glané la médaille "pilote de l'axe" ;

- j'ai intégré brièvement le top 50, donc je me maintiens dans le top 100.

[Mis à jour le: Wed, 03 August 2011 10:49]

      
silenttimo
Senior Member
Infanterie intouchable

Pages Perso
Messages: 1164
Enregistré(e) en :
August 2005
Re:la bataille dont on est fier Wed, 10 August 2011 17:59
Je ne sais pas ce qu'il en est pour vous, mais avez-vous un terrain de "prédilection" ?

J'ai une préférence pour le front est, je pense, là où, proportionnellement, je réussis le mieux.
Je crois y avoir une meilleure lecture des capacités spéciales et des terrains, et savoir mieux les utiliser que notamment le front Méditerranée que j'ai énormément de mal à apprivoiser (toutes proportions gardées).

Du coup, je ne comprends pas certains pourcentages : s'agissant des barricades rouges (en gros de mémoire, répartition des victoires 54-55% alliés et 45-46% pour l'axe), je l'ai joué 10 fois (5 aller-retours), j'ai toujours gagné avec l'allemand, et seulement 2 fois avec les russes.

Peut-être nécessite-t-il une stratégie que j'ai pigée ?

Alors qu'Halfaya, le chaudron, Sidi Omar, par exemple, je me fais régulièrement rétamer !

J'en viens à préférer jouer dans la neige plutôt que dans les sables !!

Et vous ?
      
hilarion lefuneste
Senior Member
Colonel

Pages Perso
Messages: 279
Enregistré(e) en :
August 2008
Re:la bataille dont on est fier Thu, 18 August 2011 12:33
J'attendais d'avoir réussi à gagner Omaha et Arnhem pour trancher entre les deux batailles:

...et finalement, j'ai un faible pour la seconde (d'autant qu'elle fut gagnée en aller-retour contre un adversaire à la fois particulièrement coriace et fair play, et avec l'aide d'un peu de chance dans les jets de dès à l'aller - beaucoup d'étoiles pour lui, réduisant l'efficacité des tirs: 30% - et dans les cartes tactiques au retour - un tir de barrage décisif réussi pour moi, une infiltration ratée pour lui, si ça avait été l'inverse, il avait de bonnes chances de vaincre avec l'Axe -)

...même si les deux sont des scenarios tout à fait passionnants !

Le hasard y joue son rôle, comme dans toute « vraie » bataille, et peut conduire à des déroulements très différents.

Etant donné le déséquilibre initial, il est certainement difficile (voire impossible ? je ne suis pas assez expert pour le dire) de le gagner contre un adversaire de force comparable sans un coup de pouce du destin.

Mais c'est aussi ce qui s'est produit dans bien des circonstances historiques, où il est arrivé qu'attaquée à 3 ou 4 contre 1, sans aucune chance sur le papier, une unité s'accroche au terrain sur un point clé et arrive à faire échouer une offensive impeccablement conçue au QG !

Tant que la bataille ne devient pas totalement déséquilibrée (cela arrive... et dans ce cas, que l'on soit gagnant ou perdant, cela ne donne pas les matches les plus intéressants), la part d'aléas garantit des déroulements pleins de rebondissements qui font qu'on je joue jamais deux fois le même scenario, et qu'il faut s'adapter sans cesse à l'imprévu.

Je suis bien en accord avec les commentaires tactiques qui ont déjà été postés sur ces scenarios, et sur les différences de « ton » entre eux.

Omaha :

Comme il a été dit, pas le choix : il faut avancer sous la mitraille.

Cependant l'ennemi est à portée de tir, ce qui donne au moins l'espoir de réduire les défenses adverses et permet de ne pas subir passivement le feu adverse.
Et la défense allemande est certes une ligne d'acier, mais qui ne dispose que de réserves limitées et peu mobiles à l'arrière, donc vulnérable si on arrive à créer la faille par la bonne combinaison de cartes et de tirs.

La résistance de l'unité d'infanterie allemande embusquée sur la falaise, sur le flanc droit allemand peut être déterminante, car elle peut aussi bien se débander aux premiers tirs, ouvrant un passage clé à l';infanterie US, que à l'inverse, s'accrocher dans ses sacs de sable et bloquer toute progression des troupes qui se retrouvent alors piégées sous le feu.

Arnhem :

Je trouve qu'en plus de la forte difficulté tactique, ce scenario fait peser une pression psychologique sur l'attaquant est beaucoup plus forte que dans Omaha, qui justifie le petit plus à mes yeux : en effet, il doit être capable de gérer le positionnement des unités et le timing de leur engagement de façon très précise, en fonction du déroulement des opérations.

Et avec 5 médailles, on n'a pas beaucoup de marge d'erreur pour retourner la situation, et la moindre faute est sanctionnée sans appel : la médaille supplémentaire d'Omaha est bienvenue pour les courageux GIs !

La puissance de feu de l'artillerie anglaise est redoutable. Combinée à la mobilité offensive des parachutistes, qui sont de plus tous bien retranchés au départ, et au terrain malcommode (le fameux pont, les unités coincées dans les bois derrière la rive du Rhin...), elle peut transformer en échec sanglant toute tentative précipitée.

De plus, les anglais occupent une position centrale bien regroupée et dotée de nombreux points d'appui, alors que le corps de bataille allemand est segmenté, sans possibilité de bascule d'une aile à l'autre.

Trop rapide, on se fait massacrer par manque de préparation, contre des troupes rapides dotées d'une puissance de feu dévastatrice.
Trop temporisateur, on se fait massacrer aussi, et de façon frustrante, à petit feu, par le travail d'usure des canons anglais, quasiment inaccessibles.

Il faut réussir malgré tout à ronger son frein quand il le faut, à tenter de déséquilibrer progressivement la défense anglaise... pour pouvoir tenter de forcer le passage et la victoire au bon moment, car la décision finale ne peut guère se faire qu'au centre, où se trouvent les blindés.

La seule chose qui manque, c'est le temps disponible pour explorer tous les scenarios de ce jeu très réussi.
      
iviv
Member
Lieutenant-colonel

Pages Perso
Messages: 32
Enregistré(e) en :
September 2007
Re:la bataille dont on est fier Wed, 31 August 2011 22:02
Très fier d'avoir reçu la médaille Tovarich aux Portes de Moscou contre un colonel classé dans les 50 premiers.

L'anticipation qu'exige la règle du commissaire politique chez les Russes accroît bien sûr la difficulté mais aussi le plaisir d'une victoire dans ces conditions difficiles (35% de victoires du côté Alliés).

Je me souviens d'un grand plaisir lorsque j'ai gagné Arnhem en aller retour. Mais aujourd'hui bien que j'aie échappé la victoire en aller retour de peu, je ne crois pas avoir jamais connu un tel taux d'adrénaline au cours d'une bataille à M44. Je me sentais comme un gamin.

Merci pour la belle partie Colonel.

iviv
      
silenttimo
Senior Member
Infanterie intouchable

Pages Perso
Messages: 1164
Enregistré(e) en :
August 2005
Re:la bataille dont on est fier Tue, 20 September 2011 11:38
Hier, deux victoires dont je suis assez fiers (après beaucoup de défaites qui m'on fait plonger dans les tréfonds du classement...).

- Arracourt avec l'allié contre Lt Col. Helcat : après qu'il m'ait battu 6/2, je construis mon offensive avec de bonnes cartes (tout flanc G, 3 au centre, tout au centre, notamment) et je le balaye 6/0 !

- Arnhem avec l'allié : rien d'exceptionnel à priori, mais je gagne péniblement 5/3 SANS AVOIR EU UNE SEULE CARTE TACTIQUE AU CENTRE de toute la partie (et peu de cartes type "ordre du QG) !!!
Ce fut très rude, surtout lorsque mon artillerie au centre (village + sacs de sable) a été engagée au corps à corps par des blindés allemands sur lesquels je ne pouvais pas répliquer (très frustrant !!). Et l'infanterie enterrée derrière n'a pas tiré une seule fois non plus (peut-être une... mais à un dé à la fin lorsque j'ai eu un ordre du QG).
J'ai construit ma victoire : en détruisant les 2 infanteries de mon flanc G ; 2 blindés qui se sont risqués à traverser (dont un d'élite) mais ce fut juste (mes rangers du flanc terminent à 1 et 2 figurines, renforcés par une unité de rangers du centre venue grâce à des assauts d'infanterie et autres cartes permettant d'activer de l'infanterie : je répète, je pense que mon artillerie du centre a tiré une fois à un dé !, en dépit du fait qu'elle aurait pu tirer plusieurs fois à 2 ou 3 dés, snif !) ; en achevant (grâce à l'artillerie du flanc D et des rangers) une infanterie d'élite qui avait traversé sous le feu d'un tir de barrage, de mémoire.
      
Lt Toffee
Senior Member
Membre FFM44

Pages Perso
Messages: 316
Enregistré(e) en :
July 2011
Re:la bataille dont on est fier Thu, 22 September 2011 11:47
Razz

Enfin... ma 1ère victoire a Arnhem avec l'Axe Very Happy

Un peu de chance aux dés, mon adversaire n'a pas eu de cartes a effets dévastateurs, et il n'a pas été très heureux aux lancers Rolling Eyes

L'achever avec un tir de barrage qui lui "explose" sa dernière unité d'infanterie (4 dés soldats alors qu'il n'avait plus que 2 figurines) était limite "jouissif" Smile


Gros regret: une déconnexion intempestive m'a empêché de lui accorder une revanche jusqu'au bout Evil or Very Mad Lorsque je suis parvenu à rétablir la connexion, à peine 2 minutes plus tard, mon valeureux adversaire avait disparu, et ma tentative de reprendre la partie fut vaine...

Sad

[Mis à jour le: Thu, 22 September 2011 12:00]

      
silenttimo
Senior Member
Infanterie intouchable

Pages Perso
Messages: 1164
Enregistré(e) en :
August 2005
Re:la bataille dont on est fier Thu, 22 September 2011 14:10
Lt Toffee,

n'hésite pas à lui écrire un MP pour t'en excuser : s'il passe par le forum, il sera content...

Et puis tu peux d'ores et déjà jouer une nouvelle partie : à l'issue de cette partie, tu seras promu Capitaine !!

(devenir commandant ne nécessite QUE 20 victoires APRES avoir été promu capitaine : rien de trop difficile)

(EDIT : j'avais oublié un F moi qui aimais bien les "quality street" ! Very Happy )

[Mis à jour le: Thu, 22 September 2011 14:10]

      
Lt Toffee
Senior Member
Membre FFM44

Pages Perso
Messages: 316
Enregistré(e) en :
July 2011
Re:la bataille dont on est fier Thu, 22 September 2011 16:09
silenttimo écrit le Thu, 22 September 2011 14:10

Lt Toffee,

n'hésite pas à lui écrire un MP pour t'en excuser : s'il passe par le forum, il sera content...




merci du conseil Smile

C'est ce que j'ai fait très rapidement, car c'est une situation que j'apprécie peu.

en espérant qu'il lise Embarassed


Au fait, ça y est: je suis promu Capitaine Very Happy

[Mis à jour le: Thu, 22 September 2011 17:32]

      
silenttimo
Senior Member
Infanterie intouchable

Pages Perso
Messages: 1164
Enregistré(e) en :
August 2005
Re:la bataille dont on est fier Wed, 05 October 2011 11:01
Lt Toffee écrit

Au fait, ça y est: je suis promu Capitaine Very Happy


Encore 11 victoires et tu es commandant !!

Sinon, hier, affrontements très chouettes sur "barricades rouges".

Je gagne le match aller sur le fil avec l'axe : il mène 9 / 8 deux tours avant la fin.

J'avance mon sniper dans l'usine de tracteur (il perd le bénéfice des 2 médailles, il n'y avait qu'une unité) en même tant que j'élimine une unité -> je mène alors 9 / 7.

Tour sans (trop de) conséquence(s) de l'allié, j'ai du génie à une case de ma médaille objectif du flanc gauche : j'avance, attaque à 3 dés sur un fantassin très affaibli -> destruction de l'unité -> 10 / 7 (sauf qu'il devrait y avoir 10 / 6 -< la partie s'achève toujours lorsque la médaille est "en train" d'être perdue par l'allié).


Je ne parlerai pas du match retour qui a été un carnage, que je perd 10/6 mais qu'objectivement, j'aurais dû gagner !
STATS (moi / lui) :
- infanterie : 42% / 49%
- blindés : 33% / 55%
- artillerie : 38% / 50%
- nbre de tirs : environ +10 à +15 pour moi (je dépassais les 80 tirs).
La différence au niveau des stats a beaucoup joué sur un combat âpre, acharné et long.

Nous terminons tous deux laminés, mais un petit raid aérien m'aurait aidé !
- de ses 4 unités blindées, restent 2 à une figurine ;
- de ses 2 artilleries, reste 1 à 1 fig,
- de ses 9 infanteries, restent 6, dont (de mémoire), 3 à 1 fig, 1 à 2 figs, et 2 à 3 figs ;
- et son sniper.
=> lui reste alors figs 15 sur 54.

Il me reste alors :
- 2 artilleries sur 2, dont 1 à une fig ;
- plus de snipers (sur 2) ;
- plus de blindés (sur 2 unités) ;
- deux infanteries sur 9, dont une à 3 figs ;
=> me reste alors 10 figs sur 48.

Pourtant, ce n'est pas faute d'avoir tenté d'achever ses unités entamées !!
Mais, à titre d'exemple, je fais une infiltration pour achever les blindés d'élite à qui il ne reste que 2 figurines, et qui ne disposent que d'une case de recul potentielle -> 4 dés, 2 fantassins, 2 étoiles... Confused

A 2-3 reprises, j'ai tenté d'achever des fantassins à une fig, et je n'obtenais que des drapeaux...
      
sbchurchill
Senior Member
Colonel

Pages Perso
Messages: 530
Enregistré(e) en :
March 2011
Re:la bataille dont on est fier Wed, 05 October 2011 23:08
Je suis assez fier d'une bataille que j'ai gagné ce soir. Pourtant c'était un mauvais soir puisque sur quatre parties jouées successivement j'ai disposé de peu de bonnes cartes et de dés franchement médiocres.

Y compris, et c'est pourquoi j'en suis fier, dans cette partie, gagnée qui plus est contre un colonel à "Retraite britannique", côté allié.

Stats sur les Inf :
- Moi : 41% / Lui : 50%
Sur les blindés :
- Moi : 24% / Lui : 36%
Pour un total de 59 dés lancés de mon côté contre 51 pour lui.

Toute la partie a été plutôt pénible vu que j'avais l'impression d'avoir de bons coups à jouer et très souvent mes troupes s'évertuaient à louper l'ennemi ou à le faire vaguement reculer.

Au dernier tour nous sommes à 4/5 pour lui. J'ai des unités aux centres qui sont bien endommagés et il a des troupes dans le secteur dont un blindé à 1 fig. En clair, si je ne gagne pas immédiatement je suis quasiment certain de perdre au prochain tour.
Les opportunités :
- en jouant au centre, son blindés est attaquable par des inf à moi ou l'artillerie. Mais vu ma chance dans cette partie je suis très sceptique. Je risque fort de louper et même si j'égalise, il me finira au tour d'après.
- sur la gauche j'ai un infanterie qui peut sortir. Très bien mais là encore ça ne me met qu'à 5-5 et je vais perdre au prochain tour. Le désespoir m'envahit. Ah si j'avais été un peu moins malchanceux sur mes tirs...
Sad
Evidemment aucune carte tactique.

Et là, le petit coup de génie. Un blindé du flanc gauche peut contourner les infanteries du centre et s'approcher suffisamment pour tirer à 3 dés sur son char isolé.
Je joue donc accrochage à gauche ; l'infanterie sort, le blindé se déporte, (commentaire du colonel "good move") tente sa chance et décroche in extremis la 6e médaille ! Cool

Grosse satisfaction de s'en être sorti avec presque uniquement des cartes sections, des stats inférieures à l'adversaire et finalement un petit coup astucieux !
      
Philoo
Senior Member
Démineur

Pages Perso
Messages: 1122
Enregistré(e) en :
June 2006
Re:la bataille dont on est fier Sun, 09 October 2011 16:06
Indécentes, je viens de faire deux batailles indécentes.

Je me propose de jouer à Arnhem bridge, n'ayant pas encore réussi à gagner la partie avec les Allemands. Je me mets en ligne et j'attends.

Un COLONEL vient à moi et me met au défi. "Ouille, ouille, ouille", me dis-je, "Quelles sont les perspectives de gagner face un adversaire qui aligne près de 1 000 parties alors que j'en ai joué à peine plus de 200 ?".

Il a pris cher le colonel... Pourtant, je commençais avec assez peu de marge de manoeuvre avec les Allemands. Six cartes, toutes au centre ; il faut reconnaitre que pour Arnhem, il y a pire comme configuration.

Le colonel cherche des noises à mes unités isolées de l'autre côté du Rhin. Il se bâche complètement sur une Infiltration. Il se déplace dans une ville avant de m'attaquer. Sauf que dans ce cas, l'attaque n'est pas possible. Est-ce un débutant ? Non ! Il a des heures de vol quand même, mais il n'a pas de cartes. Et pas de dés non plus. Par contre, moi, comme on dit avec des potes, "je suis dans le champ de choune, sous le chounier".

Le colon va prendre une veste, et une surveste. Je l'ai plumé 5-1, 5-1 ; il est en slip et sans chaussettes. J'ai gagné 80 places d'un coup... C'est quand même n'importe quoi, parce que je n'ai pas mieux joué que d'habitude. Soit c'est la chance, soit ce sont les grades qui ne veulent pas dire grand chose.
Enfin, le colonel m'a quitté un peu fâché mais poli. Smile
      
sbchurchill
Senior Member
Colonel

Pages Perso
Messages: 530
Enregistré(e) en :
March 2011
Re:la bataille dont on est fier Sun, 09 October 2011 19:31
Disons que je pense que le grade reflète plus l'expérience que le niveau absolu d'un joueur.

Bien sûr les deux sont liés mais ce n'est pas exactement la même chose. On tombe parfois sur des lieutenant, peu expérimentés certes mais ayant bien le sens du jeu. A l'inverse un haut grade après 800 parties parait logique mais ça ne veut pas forcément dire qu'on est champion du monde.

Et puis bon, on a beau dire, la part de chance est souvent assez prépondérante. J'ai déjà mis 4-0 à un joueur régulièrement classé dans le top 20. Ca signifie rien d'autre que... j'ai eu du bol ! Very Happy

Cela étant dit, ta performance reste remarquable ! Cool
      
Philoo
Senior Member
Démineur

Pages Perso
Messages: 1122
Enregistré(e) en :
June 2006
Re:la bataille dont on est fier Sun, 09 October 2011 22:37
C'est pas faux. Razz
      
silenttimo
Senior Member
Infanterie intouchable

Pages Perso
Messages: 1164
Enregistré(e) en :
August 2005
Re:la bataille dont on est fier Fri, 14 October 2011 11:27
Hier, fier de mes 4 affrontements très plaisants (Bir hakeim A-R et Sidi-Rezegh A-R) contre le major Leutnant Michel (maintenant, je sais qu'il lit le forum, je peux donc écrire mon ressenti !!) malgré une double frustration (tout est relatif : c'est un jeu).
Bon, j'ai eu peut-être des dés légèrement plus favorables, faut être honnête, et des cartes bien adaptées à ma stratégie avec l'axe pour "débordement à Bir Hakeim".

Mes frustrations :
- D'abord, d'avoir été à 2 doigts de gagner chacune de mes 2 parties perdues, notamment "Bir hakeim" avec l'allié.
J'ai perdu les 2 parties 4/5, et "Bir Hakeim", au dernier tour à 4/4, j'ai une riposte de flegme britannique contre une infanterie à une figurine : 1 chance sur deux que je gagne (et facilement la même chose pour lui sur la suite de ses combats : blindé à une fig pour moi, il est en action héroïque, et il a encore sur cette unité 2 dés avec une autre infanterie, et 3 dés ou 2 en cas de recul du tir d'infanterie avec une artillerie). Je rate. Il gagne 5/4 (bouh...).
- j'ai bien FAILLI avoir la médaille "michael Wittman" sur Sidi Rezegh au dernier tour : je mène 2/0, je détruis un blindé, percée, j'attaque à 3 dés ses fantassins de l'aéroport à qui il ne restait que 2 figs -> une fig et un drapeau, je prend l'aéroport, mais c'est un autre blindé qui achève l'infanterie !!
Presque.

J'ai quoiqu'il en soit perdu un paquet de points (plus de 20) dans ses affrontements malgré 2 victoires 5/0 et deux défaites 4/5 (pour Sidi Rezegh avec l'allié, je pense que c'est plutôt lui qui a eu du pot dès le départ...).

Mais nos affrontements sont courtois, agréables et assez rapides (en plus, du suspense en bout de compte, des matchs tendus) !

[Mis à jour le: Fri, 14 October 2011 11:28]

      
silenttimo
Senior Member
Infanterie intouchable

Pages Perso
Messages: 1164
Enregistré(e) en :
August 2005
Re:la bataille dont on est fier Mon, 24 October 2011 12:29
Samedi soir, "Barricades rouges" (que j'ai terminé trop tard pour le jouer le 22/10 !).

Je suis content de l'avoir gagné pour 3 raisons :

- la chance insolente de mon adversaire en début de partie, amoindrie dans les statistiques finales, mais significative tout de même (+20% sur l'infanterie 38 vs 58%, +7% sur les tanks 32 vs 39% ; +14% sur le total mais il n'a pas attaqué mes artilleries de mémoire, et j'ai fait 27% sur ses artilleries) : j'ai dû combattre la seconde moitié (ou le dernier tiers ?) de la partie quasiment sans tank (3 unités à 1 figurine laissées à l'abri des artilleries, et une détruite) ;
Et quand je lui écrivais (en anglais) "Wouah, quelle chance !", il me répondait" mouais, même pas réussi à achever telle ou telle unité à une figurine !" ;
J'ajoute aussi que j'ai commencé à avoir de la chance en cours de partie, le début ayant été assez calamiteux (et encore plus par rapport à ses jets !) : par exemple, après (de mémoire) 9 dés sur l'une des unités d'infanterie dans des ruines de 1ère ligne, il lui restait 2 figurines !! ;

- un bug : l'ouverture d'une fenêtre lors d'attaques aériennes (recos avec règles de blitz) lui demandant s'il voulait retraiter ou pas [car dans ruines ou derrière des sacs de sable] : il ignore 3 retraites, dont une qui lui coûtait une figurine d'artillerie !

- la remontée spectaculaire opérée (mené 8/4 de mémoire, je gagne 10/6).
Au dernier tour, je gagne 3 médailles (action héroïque avec un bon jet : 3 infanteries + une étoile + 1 blindé, j'active 5 unités pour 5 dés lancés car j'ai 5 cartes), en achevant une artillerie sans recul (3 dés), une infanterie à une fig sans recul (3 dés), un tireur d'élite sans recul (2 dés je crois), une infanterie de 3 figurines avec 6 dés (4 d'un blindé que j'ai de nouveau avancé pour l'occasion, 2 d'une artillerie ; cette unité d'infanterie intacte à l'origine avait quitté l'usine à 2 médailles pour venir achever mes unités endommagées, soient une infanterie à une fig, et deux blindés à une fig).



Bon, contre un joueur vraiment expérimenté, cela aurait été une belle défaite je pense, mais mon adversaire était un 2nd lieutenant avec 27 ou 28 batailles réalisées, donc pas un débutant total, et sa chance initiale (et globale), ma malchance initiale, et le bug, ont compensé son inexpérience.

[Mis à jour le: Mon, 24 October 2011 16:21]

      
Lt Toffee
Senior Member
Membre FFM44

Pages Perso
Messages: 316
Enregistré(e) en :
July 2011
Re:la bataille dont on est fier Wed, 26 October 2011 15:55
à l'instant, Belle victoire (sur l'ensemble des 2 manches) contre un Colonel (très sympa) Américain sur la carte "villages jumeaux"

Je lui "colle" 6/3 dans la 1ère manche et je m'incline d'extrême justesse 5/6 dans la 2ème...

Bon, dans la 1ère, je ne suis pas malheureux aux dés, mais dans la 2ème, je résiste bien malgré 2 cartes "actions héroïques" et 1 "tir d'artillerie" pour mon valeureux adversaire...

Dommage, il parvient à m'achever sur mon flanc droit... Mais je n'avais aucune carte de cette section pour battre en retraite avec une unité très affaiblie...

Et je récolte un Ami de plus Smile

[Mis à jour le: Wed, 26 October 2011 15:56]

      
Pages (7): [1  2  3  4  5  6  7  >  » ]     
Sujet précédent:WW44#8 : Si tu vas à Ryo - Inscription
Sujet suivant:Tournoi du Mans du 28/12/2013
Aller au forum: