Memoir '44 D-Day Landings Memoir '44 D-Day Landings

Libération de Rennes - August 02, 1944 - August 04, 1944

Western Front By: Soldat d'Automne - Last update: 04/04/2014
Axis Player: Allied Player:
x4 x5 x5 x5
first You play first    


Historical Background:
La libération de la Bretagne a commencé!
Au matin du 2 août 1944, alors que les blindés du général Wood arrivent aux portes de Rennes, au lieu-dit Maison Blanche, ils sont surpris par un canon anti-aérien, qui a préalablement été placé à l'horizontal. Touchés à bout portant, 18 chars seront détruit par les canons de 88. Cependant, la 4e Armoured division n'est pas au bout de ses peines... Car les servants de la batterie de Flack se sont retranchés dans le quartier de St Laurent. Un combat acharné s'en suit dans les jardins et les champs entourant l'église. Il s'avère que les Américains avaient été prévenus de l'existence de ces dernières défenses par la Résistance locale, mais il semble qu'ils apportaient peu de crédit à ces informations bénévoles...
Les deux jours suivants vont être le théâtre de coups de mains et de combats au corps-à-corps sous le pilonnage de l'artillerie, les Américains tirant plus de 6000 obus, en particulier sur la D.C.A. allemande au sud de la ville. Le peu d'allemands qui restaient s'enfuient précipitamment, en apportant tout ce qu'ils peuvent.
Dans la soirée du 3 août, des hommes de la France Libre, dirigé par M. Le Gorgeu, prennent possession de la Préfecture, de la Mairie, et des autres institutions locales. Il s'agit de remplacer aux commandes les hommes de Vichy avant l'arrivée des Américains.
Un dernier mot sur le "Bezen Perrot", " c'est à dire "Formation Perrot" en français, "Der bretonische Waffenverband der SS en allemand. L'un des paragraphes les plus noir de l'histoire bretonne... Il s'agit d'une petite unité de la Waffen-SS composée de 80 jeunes nationalistes bretons, qui ont commis de terribles exactions dans toute la Bretagne. Leur état-major est situé à Rennes, caserne du Colombier. Ils torturent et exécutent sans pitié, combattant les maquis et les réseaux de résistance. Dès juin 44, certains prennent déjà la fuite... Le 3 août,la plupart ont filé, enfilant des vêtements civils, ou quelques uns se cachant même dans la FFI... Les plus acharnés, dont Célestin Lainé, leur chef, finiront par défendre Berlin contre l'Armée Rouge en 1945...

Briefing:
-Le joueur de l'Axe a 4 cartes.
-Le joueur des Alliés a 5 cartes.

-L'Axe commence la partie.

Conditions of Victory:
-5 médailles.

-L'hexagone "Vers Angers" permet de faire sortir les unités de l'Axe du plateau, rapportant à chaque fois 1 médaille.
-L'hexagone "Mairie" rapporte une médaille temporaire aux Alliés.

Special Rules:
-Appliquer les règles de la Résistance aux unités des Alliés marquées du badge. (Nation 1)
-L'unité de l'Axe marquée du même badge est le "Bezen Perrot". Composé de jeunes nationalistes bretons, ils ont les mêmes capacités que les résistants. (Nation 1)
-Appliquer les règles de matériels aux unités de l'Axe avec badge antichar.

Scenario Bibliography:
-Rennes sous l'occupation. François Bertin, éditions Ouest-France
-Le Bezen Perrot : 1944, des nationalistes bretons sous l'uniforme allemand. Kristian Hamon. édition Fouesnant

Warning:
Please note that this scenario was not approved by Richard Borg or Days of Wonder, so you have to check yourself about playability, potential gaming issues, etc.

Set-up Order
13
1
1
5
10
1
2
1
2
1
2
6
10
1
3
3
3
1
4
4
1
1