Memoir '44 D-Day Landings Memoir '44 D-Day Landings

Monte Cassino - January 04, 1944 - May 21, 1944

Les 4 Opérations pour la prise de Monte Cassino
Mediterranean Theater By: hellskitchen29 - Last update: 12/04/2013
Axis Player: Allied Player:
x6 x12 x5 x12
first You play first    


Historical Background:
« Les Anglo-Américains et leurs alliés français occupent le fond de ce verre. Et nous, nous sommes assis sur le bord ! » - feld-maréchal Albert Kesselring, commandant en chef de la Xe armée allemande, définissant la situation de la bataille du Monte Cassino.

Après le débarquement allié en Calabre en septembre 1943 et la prise de Naples, le front d'Italie s'est enlisé.
Les Alliés sont limités par la largeur de la "botte italienne" et font face dans leur avance vers le nord du pays à de redoutables lignes de défense.
Arrivés en janvier 1944 au pied de la ligne Gustav et de ses fortifications dans les montagnes, les Alliés sont contraints de prévoir des opérations subtiles pour pouvoir percer cette ligne et s'ouvrir ainsi la route de Rome et rejoindre les troupes qui débarqueront à Anzio le 22 janvier.
Mais l'escarpement rocheux rend les opérations d'attaques beaucoup plus difficiles, et le point culminant de la ligne Gustav, l'abbaye du Mont Cassin, clé du système défensif, est pratiquement imprenable.
Il faudra 4 opérations aux Alliés pour prendre l'abbaye et franchir la ligne.
Dans un premier temps, une man?uvre d'encerclement était envisagée, avec le soutien du corps expéditionnaire français (CEF) qui devait contourner par le nord-est en prenant position sur Atina, tandis que le 2e corps américain, avec une partie de la 1re division de chars, marche sur les villes de Cassino et de Sant'Angelo.
À partir du 20 janvier, les Allemands lancent des contre-attaques et au début du mois de février, ont reconquis la majeure partie du terrain perdu. Au cours de l'offensive de janvier 1944, les tirailleurs nord-africains ont été les seuls à menacer sérieusement la ligne Gustav, réussissant même à la rompre au Belvédère lors de l'incroyable assaut du 4e régiment de tirailleurs tunisiens (4e RTT). Mais ces opérations sur le flanc nord-est de Cassino ne constituent pas la priorité de l'état-major anglo-américain, qui persiste à vouloir enfoncer le verrou du Monte Cassino par une attaque frontale.
Les renforts de la 4e division indienne et de la 2e division néo-zélandaise lancent un nouvel assaut. Le 15 février, le monastère est bombardé alors qu'il ne constituait pas une place forte pour les Allemands. Ceux-ci se barricadèrent néanmoins dans les ruines après le bombardement.
Les Néo-Zélandais ont pour objectif, la gare de Cassino qu'ils prennent d'assaut, pendant que les Gurkhas (fantassins indiens) tentent de prendre la côte 593, position avantageuse pour la prise du Monte Cassino.
Sur l'autre rive du Rapido, les Allemands contre-attaquent trop férocement. Aussi, la ville de Cassino est bombardée au mois de mars, sans que cela n'amoindrisse la résistance allemande, pis encore, les ruines endiguent l'avancée des blindés. Les Néo-Zélandais doivent se retirer de leurs positions.
Pendant que les Alliés montent un nouveau plan, les Allemands renforcent leur dispositif.
Le général français, Alphonse Juin suggère de contourner Cassino et le mont en perçant en direction des Monts Aurunci, dans la vallée du Liri où les blindés pourront combattre efficacement, et prendre ensuite les Allemands de revers. Le plan est audacieux et la vallée est minée intensément.
La percée réussit et grâce à l'aide des forces polonaises qui prennent position sur Piedimonte, les arrières des Allemands sont coupés. De plus, la route de Rome est alors ouverte et les Alliés s'y engouffrent, et pourront ainsi faire leur jonction avec les forces débarquées à Anzio.
Les combats continuent néanmoins autour du Monte Cassino pour détruire ce qui reste de la ligne Gustav. Les Polonais lancent un assaut de grande envergure sur le mont et au prix de lourdes pertes, parviennent à infiltrer les défenses allemandes.
Au 21 mai, la bataille est terminée. Les unités au sol aperçoivent le drapeau polonais flottant sur le Monte Cassino.

Briefing:
Scénario se déroulant en 4 phases (4 batailles) :
A la fin de chaque bataille, chaque joueur conserve ses cartes et réajuste leur nombre suivant les batailles. En cas de défausse d'une carte, le joueur choisit celle dont il se débarrasse. On remélange à chaque nouvelle bataille.

1ere bataille : 17 janvier -11 février 1944

Joueur allemand 6 cartes.
Joueur allié 5 cartes, joue en premier.

2e bataille : 15 février - 24 mars 1944

Joueur allemand 6 cartes.
Joueur allié 5 cartes, joue en premier.

Renforts alliés : placer sur la ligne de départ les unité neo-zélandaises suivantes : 5 infanteries dont 1 génie et 1 avec mitrailleuse, 3 blindés de 4 figurines et une artillerie. Parachuter 4 unité d'infanterie des forces spéciales indiennes ("Gurkhas") entre les bois et Atina. Aucune unité ne doit tomber du côté allemand du fleuve.
Renforts axe : placer un sniper au monastère et 2 blindés d'élite (4 figurines) sur la ligne devant la "Ligne Hitler" (ligne de départ). Parachuter une artillerie et 6 infanteries au dessus des montagnes de Monte Cassino, 5 sont des forces spéciales et 1 est du génie.

3e bataille : 11-13 mai 1944

Joueur allemand 5 cartes.
Joueur allié 6 cartes, joue en premier.

Renforts alliés : 4 infanteries, une artillerie et un blindés de l'armée française, au dessus des monts Aurunci, ainsi que 4 infanteries polonaises au même endroit. Placez également sur la ligne de départ : 4 infanteries britanniques dont une du génie, ainsi qu'une infanterie avec sable au Mont Cairo.
Renforts allemands : 4 infanteries entre les Monts Aurunci et Cassino. Plus un renforcement des défenses : parachutez 4 barrages pour blindés et 4 barbelés où vous le désirez.

4e bataille : 14-21 mai 1944

Joueur allemand 5 cartes.
Joueur allié 5 cartes.
Le vainqueur de la 3e bataille joue en premier.

Renforts alliés : parachuter 4 infanteries polonaises derrière le Monte Cassino.
Renforts allemand : ouverture de la "Ligne Hitler" : une artillerie lourde dans le bunker du centre et 2 lance-flammes identiques à ceux des montagnes dans les 2 autres bunkers.

Conditions of Victory:
En tout 24 médailles. Si un joueur atteint les 24 médailles avant la fin des 4 manches, les batailles doivent continuer pour remplir les objectifs. Les figurines prises empêcheront l'adversaire de constituer des renforts.

La 1ere bataille se termine lorsque un des joueurs a remporté 2 de ses médailles d'objectif.

La 2e bataille se termine dès qu'un joueur rempli ses 2 objectifs.

La 3e bataille se termine quand le jour se lève. Le vainqueur de la bataille est celui qui a tenu sa médaille de la manche avant le lever du jour.

La 4e bataille se termine lorsque le quota de 24 médailles est atteint par l'un des joueurs.

Special Rules:
A la fin de chaque bataille, toutes les unités survivantes doivent reculer de 2 hexagones vers leur ligne de départ, sauf celles étant sur un terrain qui permet d'ignorer une retraite, et celles sur un hexagone de médaille. Celles ne pouvant pas reculer ne subissent pas de perte. Ignorez les restrictions de terrain pour le recul. Les unités qui avaient subi des pertes lors de la bataille précédente reçoivent ensuite une figurine en renfort dans leur unité, sauf pour les unités d'artillerie.

La ligne de départ du joueur allemand est une rangée avancée. Les unités déployées sur la première sont considérées inexistantes jusqu'à la 4e bataille, où là, cette rangée devient active et sert de ligne de départ.

Seule l'infanterie allemande peut utiliser le réseau des cavernes. Une unité peut passer normalement d'un hexagone de colline à un hexagone de montagne et vice versa. Les unités d'infanterie ennemies peuvent boucher ces cavernes.

Les blindés ne peuvent pas franchir les montagnes sauf celle de Mont Trocchio. Une artillerie atteignant une montagne gagne un hexagone de portée. Les chars lance-flammes sur la montagne sont immobiles. Ils ne contiennent que 2 figurines et sont considérés comme des chars dans tous les cas. Un drapeau entraîne une perte.

L'abbaye du Monte Cassino n'est accessible que depuis la côte 593. De plus, aucune unité alliée ne peut y pénétrer sauf l'infanterie polonaise, donc possible qu'à partir de la 3e bataille. Cette abbaye est considérée comme étant sur une montagne. Rien de ce qu'il y a autour ne peut bloquer la ligne de mire de l'unité présente sur cet hexagone.

Les mines sont posées par les allemands.

1ere bataille :
Le joueur qui possède le plus d'unités sur les hexagones correspondant à la ville de Cassino (2 villes et 3 ruines), remporte la médaille de Cassino.
Le joueur allié peut gagner une médaille à Atina et Sant'Agnelo, le joueur allemand à Cassino et au Mont Trocchio.
Les unités alliées marquées du badge "Rangers" sont les tirailleurs tunisiens. Ils peuvent avancer de 2 hexagones et combattre.

2e bataille :
Objectifs alliés : prendre position sur la gare et sur la côte 593, et maintenir ces positions.
Objectifs axe : prendre positon sur la gare et maintenir cette position, et en même temps, avoir le contrôle total de Cassino. Aucune unité alliée ne doit tenir un hexagone de la ville.

3e bataille :
Conditions nocturnes.
Une médaille d'objectif temporaire alliée à Piedimonte, une médaille pour l'Axe sur le Mont Cairo.
Les forces polonaises agissent comme des forces spéciales.

4e bataille :
Une médaille temporaire alliée à l'abbaye, mais qui ne peut être prise que par l'infanterie polonaise.
La route de Rome est ouverte par le pion "exit" derrière les monts Aurunci. Les Alliés peuvent faire sortir leurs unités du plateau par ce pion et remporter des médailles.
Les Allemands peuvent s'enfuir par le pion "exit" derrière le Mont Cairo et remporter des médailles en faisant sortir les unités du plateau par ce point.
Si vous utilisez les cartes de commandement "breakthrough", seules les unités activées ont le droit de sortir, pas celle qui sont seulement déplacées.
Les unités d'infanterie allemandes ne peuvent plus battre en retraite de leur plein gré; la règle de capture de prisonnier s'applique contre eux dans cette manche.

Scenario Bibliography:
Wikipédia

Warning:
Please note that this scenario was not approved by Richard Borg or Days of Wonder, so you have to check yourself about playability, potential gaming issues, etc.

Set-up Order
2
1
4
1
1
2
4
1
1
2
1
1
1
2
5
2
8
3
3
5
18
9
9
2
5
1
3
3
1
2
3
5
13
3
3
8