Memoire 44 - Jour J Memoire 44 - Jour J

CAMPAGNE FALL ROT - 09 Juin 1940 - 23 Juin 1940

Unternehmen Fall Rot - - COMBAT A L'EST : LE CORPS D'ARMÉE COLONIAL
Par : Guy2Luz - Mise à jour : 20/08/2013
Joueur de l'Axe : Joueur des Alliés :
x2 x5 x2 x5
first Joue en premier    


Contexte historique :
Fall Rot, le « plan rouge » débute le 5 juin, embrasant, de la Somme au Rhin un front rétabli à grand peine sans réserves suffisantes. Très rapidement la ligne de la Somme est enfoncée, la Seine bordée, Paris menacé.
Le 9 juin, à son tour, le groupe d?Armée A (général Von Runstedt) s?ébranle fort de 15 Infanterie Divisionen (ID) et de 4 Panzer Divisionen (PZ) formant le groupement blindé Guderian. Il attaque sur l?Aisne de son confluent avec le canal de l?Oise jusqu?à Attigny.
Le 10 juin, l?Aisne est franchie par une infanterie Allemande man?uvrière, qui submerge peu à peu les points d?appui français. La 2° Armée française effectue un premier repli à l?ouest de la Meuse. Le 12 juin, blindés en tête, l?ennemi fait effort de part et d?autre de Reims et disloque le groupe d?Armées n°4 (général Huntzinger) à la jonction entre ses 4° et 2° Armée. Le général Weygand, commandant en chef donne l?ordre de repli général de tout le front. La 2e Armée accélère son repli. Cependant, les troupes sur la ligne Maginot et sur le Rhin ne peuvent entamer leur man?uvre, que le 14 juin, compte tenu de l?ordre reçu le 12 au soir. Les conséquences de la distorsion initiale des man?uvres de la 2° Armées et du GA 2 ne sera jamais totalement résorbées.
Profitant du trou créé dans le dispositif Français, la man?uvre de l?armée allemande consistera à encercler le GA 2 par son ouest et son sud grâce à une exploitation profonde des blindés de Guderian (14-17 juin) jusqu?à la frontière Suisse. C?est la répétition de la campagne de mai avec l?encerclement d'un GA 1 entier. Mais sans possibilité d?évacuation par la mer et encore moins de contre-Attaque faute de réserve. Face au Groupement Guderian, plusieurs unité des Troupes Coloniales vont enchaîner des combats acharnés le jour et des retraites la nuit. Parmi elles le Corps d?Armée Colonial, les groupements Dubuisson et Dagnan, ou encore dans des régiments autonomes ou détachés dans les divers unités de l?Armée Française.

Briefing :
NOTES DE CAMPAGNE
FALL ROT regroupe les campagnes COMBAT A L'EST, COMBAT A L'OUEST et COUP DE POIGNARD qui peuvent être jouées séparément ou les unes après les autres en suivant les règles de Grande Campagne.

Appliquez les règles de Blitz (Action 15)
Appliquer les règles de l' Armées Françaises (Nation 7)
Appliquez la règle Faire sauter un pont (Action 2 - Option 1) pour le joueur des alliés
Appliquer la règle Canots démontables & bateaux (Action 5) pour les unités d'infanterie du joueur de l'axe
Appliquer la règle Commandant héroïque - (Action 8) et activer immédiatement son unité si le joueur des alliés tire la carte Attaque aérienne; puis défausser la carte Attaque aérienne sans la jouer et tirer une nouvelle carte de commandement.
Appliquer la règle Panique - Toute unité de l'axe qui subit au moins une perte en combat rapproché contre une unité de Tirailleurs Sénégalais fait une retraite d'un hexagone (La propagande Allemande donnait aux Troupes Noire de l'Armée Français une réputation de sauvage).
Ne pas mélanger les cartes après une action héroïque.
Les scénarios dans leurs versions Online ont des règles spécifiques différentes.

JETONS DE RESERVES
Joueur de l'Axe [Allemagne] : Prenez 2 Jetons de Réserve
Joueur des Alliés [ France ] : Prenez 0 Jetons de Réserve

Conditions de victoire :
A chaque victoire le joueur des alliés gagne un jeton réserve
A chaque victoire le joueur de l'axe peut retirer une figurine à une unité complète du joueur des alliés.
Le vainqueur de Contre Attaque sur l?Aisne choisi le scénario suivant Côte 304 et Mort-Homme ou La Trouée de Sarralbe

COMPTEURS D'OBJECTIFS SPÉCIAUX
Le vainqueur de la bataille en prologue gagne un point de victoire

Bonus Combat de retardement : Chaque jour, chaque heure gagnée lors des combats laissaient du temps aux unités à pieds pour se replier sans être faite prisonnière et du temps aux renforts levés dans les dépôts ou dans l'Empire pour établir de nouvelle ligne de résistance.
Si les cartes ont été rebattues le joueur Français gagne à la fin du scénario 2 médailles supplémentaires.

Bonus Ponts intacts : Plus les troupes allemandes s'avançaient plus leur ligne logistique s'allongeaient. Chaque pont pris intact facilite le ravitaillement des unités motorisés car la Whermacht ne disposait pas d'une infinité de pont mobile.
Si la moitié au moins des ponts sont intacts à la fin de chaque scénario le joueur Allemand gagne 1 médaille supplémentaire.

Règles spéciales :
JETS DE RÉSERVE SPÉCIAUX
Appliquez normalement les règles de campagne pour les Jets de réserve, sauf pour les résultats suivants :

DRAPEAU+ÉTOILE : Vous pouvez placer un barbelé, un obstacle antichar ou un obstacle routier (uniquement sur route) dans un hex adjacent à une de vos unités, sans dépensez de Jeton Réserve!

ÉTOILE+ÉTOILE : Vous pouvez renforcer deux unités, sans dépenser de Jeton Réserve, en ajoutant au choix :
- une figurine de blindé sur une unité de blindés à deux figurines ou une figurine d'infanterie sur une unité d'infanterie à trois figurines (sauf unité de motocyclette).
- un badge sur une unité d'infanterie parmi Infanterie d'Elite, Génie, Arme antichar, Mortier ou Mitrailleuse pour le joueur de l'axe.
- un badge sur une unité d'infanterie parmi Cavalerie, Motocycliste (troupes 9),Arme antichar, Mortier ou Mitrailleuse pour le joueur des alliés.

Bibliographie et références :
En ce printemps 1940, alors que la France roule dans l?abîme de la défaite, des africains, des malgaches, des indochinois, des antillais se battent aux côtés des « métropolitains » pour tenter d?arrêter le déferlement de l?armée allemande, devenue l?armée nazie. Cette bataille de France, qui dure à peine six semaines, voit tomber près de 100000 hommes. Car l?armée française, débordée, s?est battue avec courage. Et, dans cette armée de 94 divisions, les 8 divisions d?infanterie coloniale furent les plus héroïques. Elles perdirent à elles seules le quart des pertes totales. Mais ce n?est pas tout. Les nazis fusillèrent souvent les prisonniers non européens. Ils exécutèrent le capitaine africain N?Tchoréré qui exigeait qu?on le traitât en officier. Ils tuèrent le capitaine Spekel qui s?opposait au massacre de ses tirailleurs. [Max Gallo : Préface de "1940 les troupes coloniales dans la campagne de France" Paul Gaujac].

Avertissement :
Veuillez noter que ce scénario n'a pas été revu et approuvé par Richard Borg ou par Days of Wonder, donc il revient à vous d'en vérifier la jouabilité et l'équilibre.

Ordre de pose
1
1
1
1
1
1
1
1
1
3
1
1
1
1
1
1
1
1