07 - [France 1940] Abbeville (2/2) - 28 Mai 1940 - 30 Mai 1940

Unternehmen Fall Gelb - L'attaque Française : L'heure de de Gaulle
Front ouest Par : Guy2Luz - Mise à jour : 08/03/2015
Joueur de l'Axe : Joueur des Alliés :
x6 x10 x4 x10
    first Joue en premier


Contexte historique :
Afin de résorber la tête de pont allemande sur la Somme au sud d'Abbeville, l'État-Major allié engagea plusieurs contre-attaques. Après l'échec de la 1st Armor Division britannique, la 4e DCR du Général de Gaulle, tout nouvellement promu, passa à l'attaque. Forte de plus de 150 blindés dont 30 chars lourds B1-bis et de trois bataillons d'infanterie auxquels il faut ajouter le 22e RIC, prêté par une division voisine, la 4e DCR allait frapper les positions de la 57e Division d'Infanterie allemande qui tenait la tête de pont.
Dès le 28 mai, les Français s'emparèrent de Huppy et avancèrent vers la Somme, écrasant les canons antichars allemands, trop faibles pour percer la cuirasse des B1-bis. Paniquées, les troupes allemandes refluèrent sur Abbeville. Au soir, les Français ignorant l'ampleur de leur succès n'exploitèrent pas la brèche créée. Le 29 mai, l'attaque reprit en direction du Mont de Caubert. Les troupes allemandes retranchées sur ces hauteurs et appuyées par plusieurs canons de Flak 88 tinrent cette fois leurs positions. L'attaque française perdit de sa vigueur au fur et à mesure de la perte de ses chars lourds. À la fin de la journée du 29 mai, les Français avaient manqué l'occasion de repousser les Allemands au nord de la Somme. Le 30 mai, la 4e DCR lança une ultime attaque, mais elle se heurta à la défense renforcée du Mont de Caubert. Le 31 mai, la 4e DCR exsangue fut relevée par la 51e "Highland Division" : la poche allemande d'Abbeville n'avait pas été résorbée.

Le théâtre des opérations est fixé, les troupes sont en position, et l'Histoire est entre vos mains. À vous de jouer !

Briefing :
Joueur de l'Axe [Allemagne]
6 cartes de Commandement.

Joueur des Alliés [France]
4 cartes de Commandement.
Vous jouez en premier.

Conditions de victoire :
10 médailles.

L'hex. central du Mont de Caubert et l'église d'Abbeville rapportent chacun une Médaille objectif temporaire au joueur des Alliés.
La destruction des deux unités de B1bis rapporte une médaille définitive au joueur de l'Axe.
La destruction des deux unités d'infanterie équipés de Mortier rapporte une médaille définitive au joueur des Alliés.

Règles spéciales :
Appliquez les règles de l'Armée française au joueur des Alliés (Nations 7 - Armée française).
Toutes les unités blindés se déplacent de 2 hex. à l'exception des unités de char de cavalerie avec un badge Pegasus qui se déplacent normalement de 3 hex.
La carte Attaque Aérienne est jouée comme la carte tactique Tir d'artillerie (Le mauvais temps limite l'intervention de l'aviation et l'Artillerie française est Tractée Tout Terrain).
Différenciez avec un badge FFI les unités d'infanterie et de blindés d'élite françaises (Troupes 2 - Unités spécialisées).
Différenciez avec un badge aux canons antichars lourds allemands (Troupes 23 - Canon lourd antichar).
Différenciez avec une étoile de bataille les unités incomplètes allemandes (Troupes 22 - Unités incomplètes) et appliquez les règles de Matériel (Matériel 1 - Règles de Matériel) aux unités équipées d'un mortier (Matériel 3 - Mortier).
Appliquez les règles du soutien blindé au joueur des Alliés (Actions 22 - Soutien blindé) : Une unité de blindés à 2 figurines avec le badge Pegasus peut entrer sur le plateau par un des hex. de la section centrale. Il s'agit de la manoeuvre de la 5° Division Légère de Cavalerie.
Différenciez avec une étoile de bataille les unités de "chars lourds" : Elles peuvent ignorer le premier drapeau et combattent avec un dé supplémentaire lorsqu'elles ne se sont pas déplacées avant de tirer. Les B1bis sont des chars avec 60 mm de blindage, un canon de 75 sur châssis et un canon de 47 sur tourelle.

Bibliographie et références :
D'après le scénario Abbeville de Jdrommel
- L'offensive Blindée alliée d'Abbeville - Henri de Wailly - Economica
- La bataille d'Abbeville - Henri de Wailly - Vae Victis n°7 mars-avril 1996

Avertissement :
Veuillez noter que ce scénario n'a pas été revu et approuvé par Richard Borg ou par Days of Wonder, donc il revient à vous d'en vérifier la jouabilité et l'équilibre.

Ordre de pose
13
5
1
19
4
7
3
2
4
2
4