Memoire 44 - Jour J Memoire 44 - Jour J

[France 1940] Abbeville : La dernière chance - 04 Juin 1940

Unternehmen Fall Gelb - [OL] Attaque Alliée
Front ouest Par : Guy2Luz - Mise à jour : 25/01/2014
Joueur de l'Axe : Joueur des Alliés :
x6 x7 x4 x7
    first Joue en premier


Contexte historique :
La bataille de Dunkerque touche à sa fin, l'offensive générale allemande est de toute évidence imminente. Après l'offensive inachevée sur Abbeville qui a consommé la 4°DCR, l'état-major français identifie les axes d'attaques Allemand sur la basse seine et l'Oise, la priorité est donc de nouveau donnée à la reconquête de la rive sud de la Somme dans le secteur d'Abbeville. Pour cela, la 51st Highland Division du Major-Général Fortune relève la 4°DCR puis est rejoint par la 2°DCR du Colonel Perré (rival et alter égaux de De Gaulle) avec le 15°RIA le 3 juin. Le plan de bataille de Fortune reprends, en 4 faisceaux concentriques, l'attaque du 30 juin de De Gaulle. Cependant, les Alliés disposeront de moins de blindés mais d'une concentration inédite d'Artillerie (2 et 4°DCR, 2 et 5°DLC, X°armée, 31°DIA et 51°HD).
Pour obtenir l'effet de surprise l'attaque débute de nuit à 3h30 le 4 juin. Après 10 min de bombardement, les chars débouchent : un faisceau abordera le Mont de Caubert par la gauche de Bienfay, un autre par Boencourt et le vallon qui passe au pied de la ferme de Mesnil-Trois-Fétus, un autre enfin par le couloir qui passe entre Villers-Mareuil, que l?on croit tenu par les Écossais, et le bois de Villers. A gauche, la 3lème D.I., démoralisée, ne débouche pas derrière les chars : ceux-ci, trois fois, reviennent la chercher sans succès. Au centre, par suite de difficultés de cheminement, plusieurs chars se renversent, d?autres se perdent, et une Brigade d?Infanterie Écossaise, guidée par un Capitaine français, J.F. PERRETTE, débouche donc sans protection : 500 hommes sont hachés. A droite, Villers évacué par les Écossais a été réoccupé dans la nuit par les Allemands qui ont miné le passage obligé des chars : six sautent. D?autres traversent et foncent. Les uns sont tirés à bout portant par les 88, deux d?entre eux : celui de l?aspirant DE LA SOUDIÈRE, et le ?Kléber? du Capitaine FISSIAUX. Ils bousculent tout ce qu?ils trouvent, allant jusqu?à Rouvroy par delà le Mont Caubert accompagné de quelques Ecossais où ils sèment le désordre. Seuls, sans liaison, sans appui pour exploiter leur succès et prendre les ponts de la Somme : ils doivent rentrer. Alors qu'un bataillon de char R35-R40 reste en réserve et que des bombardiers et l'artillerie n'ont rien fait faute d'ordre. Vers 11h30, le Général DELESTRAINT, qui commande le Groupement Cuirassé, l?organisme qui, théoriquement, devrait coordonner l?ensemble des moyens blindés français, dresse le bilan : c?est un échec qu?il souligne durement. Le lendemain, les Allemands lancent leur offensive FALL ROT.

Le théâtre des opérations est fixé, les troupes sont en position, et l'Histoire est entre vos mains. À vous de jouer !

Briefing :
Joueur de l'Axe [Allemagne]
6 cartes de Commandement, vous posez le champ de mines.

Joueur des Alliés [France/Royaume-uni]
4 cartes de Commandement, vous jouez en premier.

La carte Attaque aérienne est remplacée par Tir d'Artillerie.

Conditions de victoire :
7 médailles.

L'hex central du Mont de Caubert rapporte une Médaille-objectif temporaire au joueur des Alliés.
Lorsqu'une unité des Alliés quitte le plateau entre les pions Exit, elle remporte une médaille.

Règles spéciales :
Les blindés se déplacent de 2 hex.

Appliquer la règle Pions Exit - Action 23
Appliquer la règle Armée rouge - Nation 2 : Manque de radio et de coordination inter Alliés.
Appliquer la règle Unités spécialisées -Troupe 2
Appliquer la règle du BCF - Nation 5
Appliquer les règles Matériel et Arme antichar - Matériel 1, Matériel 2
Appliquer la règle Rivières - Terrain 8 - La Somme est infranchissable

Bibliographie et références :
- L'offensive Blindée alliée d'Abbeville - Henri de Wailly - Economica
- La bataille d'Abbeville - Henri de Wailly - Vae Victis n°7 mars-avril 1996

Avertissement :
Veuillez noter que ce scénario n'a pas été revu et approuvé par Richard Borg ou par Days of Wonder, donc il revient à vous d'en vérifier la jouabilité et l'équilibre.

Ordre de pose
10
2
1
12
6
1
3
1
1
2