Memoire 44 - Jour J Memoire 44 - Jour J

[France 1940] Abbeville : Messieurs les Anglais, tirez les premiers (1/3) - 27 Mai 1940

Unternehmen Fall Gelb - Attaque Anglaise
Front ouest Par : Guy2Luz - Mise à jour : 29/05/2014
Joueur de l'Axe : Joueur des Alliés :
x6 x8 x5 x8
    first Joue en premier


Contexte historique :
Le nom d'Abbeville n'apparaît dans les nouvelles que le 20 mai 1940, lorsque la 2éme Panzer Division atteint la Manche après avoir franchi la Meuse à Sedan. Abbeville conquise, Dunkerque commence. Dés le 23, la 2° Panzer Division marche vers le nord et laisse un front de 80 km à la seule 2° Division d'Infanterie Motorisée disposée dans sept têtes de pont au sud de la Somme. Ce seront les bases de l'offensive générale vers le sud, la seconde phase de la guerre qui sera entreprise dès que les forces alliées encerclées dans le nord auront été neutralisées. La situation Allemande est encore dangereusement fragile.
Face à cette menace l'état major Français détache les seules unités motorisées des 2°, 3° et 5° Division Légère de Cavalerie capables de venir rapidement sur la Somme renforcé le 27° GRDI seul élément de l'armée de Belgique qui soit parvenu à franchir la Somme avant l'arrivée des Allemands. De son côté, après la prise de Cambrai le 16 mai, le War Office envoi en urgence la 1rst Armoured Division en France. Bien que la moitié des chars lourds ont été débarqués à Calais le reste est envoyé à Cherbourg pour contre attaquer et traverser la Sommes afin de dégager le BEF.
Le 27 mai, la 1st Armoured Division comprends une brigade de chars lourds (à demi effectif), une brigade de chars légers et un groupe de soutient constitué du 4th IR Borders, du 101st AR et d'un groupe du génie. Le Général Evans peut compter sur les deux brigades motorisées (à effectif réduit) des 2° et 5° DLC avec leurs Dragons portés, artillerie et les quelques blindés légers et automitrailleuses qui leur restent après les combats des Ardennes.

Le théâtre des opérations est fixé, les troupes sont en position, et l'Histoire est entre vos mains. À vous de jouer !

Briefing :
Joueur de l'Axe [Allemagne]
6 cartes de Commandement.

Joueur des Alliés [Grande-Bretagne/France]
5 cartes de Commandement.
Vous jouez en premier.

Conditions de victoire :
8 médailles.

L'hex central du Mont de Caubert et l'église d'Abbeville rapportent chacun une Médaille-objectif temporaire au joueur des Alliés.

Règles spéciales :
Appliquer les règles de commandement du BCF au joueur des Alliés (Nation 5 - Forces britanniques du Commonwealth)
Appliquer les règles de commandement de l'Armée française au joueur des Alliés (Nation 7 - Armée française)
Différencier avec un badge "Pégasus" les unités d'infanterie de Dragon portés (Troupes 2 - Unités spécialisées).
Appliquer les règles de Matériel (Matériel 1 - Règles de Matériel) aux unités équipées d'une arme antichar (Matériel 2 - Arme antichar) ou d'une mitrailleuse (Matériel 8 - Mitrailleuse).
Appliquer la règle Rivières (Terrain 8 - Rivières) La Somme est infranchissable, sauf par les ponts.
Le joueur des Alliés peut bénéficier d'un soutien blindé (Actions 22 - Soutien blindé) : il peut faire entrer sur le plateau par un des hex. de la section centrale, deux unités de blindé du BCF à 3 figurines. Cela simule la man?uvre du Royal Tank Régiment.
La carte Attaque Aérienne est jouée comme la carte tactique Tir d'artillerie : Le mauvais temps limite l'intervention de l'aviation.

Différencier avec un badge "Pegasus" les unités de blindés de cavalerie : elles peuvent se déplacer de 3 hex. Toutes les autres unités blindés se déplacent de 2 hex. au maximum.

Bibliographie et références :
- L'offensive Blindée alliée d'Abbeville - Henri de Wailly - Economica
- La bataille d'Abbeville - Henri de Wailly - Vae Victis n°7 mars-avril 1996

Avertissement :
Veuillez noter que ce scénario n'a pas été revu et approuvé par Richard Borg ou par Days of Wonder, donc il revient à vous d'en vérifier la jouabilité et l'équilibre.

Ordre de pose
13
5
1
19
4
7
3
2
3
2