Memoire 44 - Jour J Memoire 44 - Jour J

Créée par Jacques "jdrommel" David, cette campagne vous fera découvrir les principaux combats livrés dans le Vercors et rend hommage aux maquisards et à l'héroïsme dont ils firent preuve face à l'ennemi lors des terribles combats de cette région. Les cinq scénarios proposés se déroulent sur des lieux emblématiques des combats du Vercors.


Le plateau du Vercors est une véritable forteresse naturelle à 1000 mètres d'altitude dans les Alpes du Dauphiné. L'occupation de la zone libre et la dissolution de l'armée d'armistice en 1942 fournirent les premiers effectifs au maquis du Vercors auxquels se joignirent peu à peu les jeunes Français réfractaires au Service du Travail Obligatoire (STO).

L'encadrement des jeunes maquisards fut constitué par des officiers et sous-officiers de l'armée française dissoute et qui n'avaient pas renoncé à reprendre le combat contre l'envahisseur. Le projet "Montagnards", destiné à soutenir les forces alliées lors d'un débarquement prévu en Provence, fut approuvé par Jean Moulin et le général Delestraint, chef de l'armée secrète, puis soumis au haut commandement allié. La mobilisation générale des maquisards du Vercors et des environs eut lieu dès le 4 juin 1944 après la diffusion du message de la BBC "Le chamois des Alpes bondit". Pendant deux mois, le massif du Vercors devint une zone libre dans laquelle les institutions de la République Française furent, tant bien que mal, remises en place : on parla alors de "République du Vercors".

Téléchargez la Bataille du Vercors

Si vous rencontrez des difficultés pour ouvrir un de nos fichiers, merci d'essayer de le télécharger (Clic droit -> Enregistrer la cible...)
pdf
Anglais
(PDF – 8 Mo)
pdf
Français
(PDF – 9.4 Mo)
pdf
Allemand
(PDF – 3 Mo)

Les forces d'occupation allemandes mirent du temps à réagir, avant de frapper brutalement à la fin du mois de juillet 1944. La 157e Division de Réserve allemande, commandée par le général Pflaum, encercla tout d'abord le plateau du Vercors avant de l'investir en force avec l'aide d'une opération aéroportée sur Vassieux-en-Vercors. Mieux équipés, mieux soutenus, plus nombreux, les Allemands ne pouvaient que remporter cette bataille. Aux combats héroïques des maquisards, succéda une répression impitoyable par l'ennemi qui ne parvint pas toutefois à annihiler l'esprit de Résistance forgé par le Vercors.