Opération Spring - 25 Juillet 1944

Front ouest Par : RBorg - Mise à jour : 08/01/2011
Joueur de l'Axe : Joueur des Alliés :
x6 x6 x5 x6
    first Joue en premier


Contexte historique :
L'Opération Spring prévoyait que les 2e et 3e Divisions canadiennes, appuyées par la 7e Division Blindée de la Garde, feraient une attaque décidée en direction de Falaise. La première phase du plan était la capture de May-sur-Orne, la crête de Verrieres et Tilly-la-Campagne. Le terrain, de St. André-sur-Orne à Hubert-Folie formerait la ligne de départ, mais la nuit du 24 au 25 juillet, précédent l'attaque prévue, il n'était pas encore entièrement libéré.
Les forces allemandes dans la région se composaient de la 272e Division d'Infanterie, d'éléments des 2e, 9e et 10e Divisions Panzer et de la 1e Division Panzer SS.
La 3e Division attaqua Tilly-la-Campagne, et bien qu'elle ait pris pied dans les bois et mis la pression sur le village, elle ne put nettoyer la place. Plus d'infanterie et de chars furent poussés en avant et subirent de lourdes pertes sans améliorer la situation. De l'infanterie allemande, appuyée par des chars, contre-attaqua et la poussée sur ce flanc fut arrêtée dans l'après-midi.
Au centre, les compagnies de pointe de la 2e Division entamèrent la progression vers la crête de Verrieres. Mais, malgré l'appui blindé, elle ne purent prendre ni la crête ni la ville de Rocquancourt.
Sur l'autre flanc, les villes de St. Martin et St. André ne furent jamais complètement libérées, causant des problèmes dès le départ. Comme la 2e Division des forces canadiennes progressait en direction de May-sur-Orne en contournant ces deux villes, elle tomba sous le tir puissant provenant de la crête, de positions ennemies derrière l'Orne et de May-sur-Orne. Certaines unités grimpèrent la crête pour tomber sur des chars enterrés. Continuer l'avance étant hors de question, les troupes reçurent l'ordre de se replier sur la ligne de départ.
Cette puissante, mais sanglante, opération des divisions canadiennes ne fut pourtant pas vaine puisqu'elle avait distrait le Commandement allemand de l'Opération Cobra, le principal effort allié de ce jour.
Le théâtre des opérations est fixé, les troupes sont en position, et l'Histoire est entre vos mains. A vous de jouer !

Briefing :
Joueur allemand :
- Prenez 6 cartes de Commandement.

Joueur allié :
- Prenez 5 cartes de Commandement.
- Vous jouez en premier.

Conditions de victoire :
6 médailles.

Une unité alliée qui capture un hexagone de ville, noté par une médaille, remporte cette médaille de Victoire. Placez une médaille de Victoire sur chacun de ces hexagones. Aussi longtemps que l'unité alliée occupe cet hexagone, la médaille reste acquise au joueur allié. Si l'unité quitte l'hexagone ou est éliminée, la médaille est remise en jeu.


Règles spéciales :
Les unités spéciales allemandes de blindés comptent 4 figurines. Placez un badge des forces spéciales dans le même hexagone que ces unités pour les distinguer des autres.

Bibliographie et références :
* Version française réalisée par 1CC Stan.

Ordre de pose
8
3
10
7
7
3